Deux camps de migrants subsahariens ravagés par des incendies à Fès et Casablanca – Telquel.ma

Deux camps de migrants subsahariens ravagés par des incendies à Fès et Casablanca

Le 8 juillet, deux camps de migrants irréguliers subsahariens à Fès et Casablanca ont été ravagés par des incendies à quelques heures d’intervalle. Aucune victime n'est à déplorer et l'origine de ces deux sinistres reste encore inconnue.

Par

Deux camps de migrants subsahariens à Fès et Casablanca ont été dévastés par les flammes. (capture d'écran vidéo AFP)

A Fès, dans la matinée du 8 juillet, un incendie est survenu durant une évacuation de migrants subsahariens qui occupaient « un local de l’ONCF », rapporte la MAP. Selon les autorités locales de la Wilaya de la région de Fès-Meknès, aucune victime n’a été à déplorer. L’incendie aurait été circonscrit immédiatement par les éléments de la protection civile qui ont également évacué les lieux  d’après l’agence de presse.

Le même jour, aux alentours de 18h30 à Casablanca, un incendie s’est à son tour déclenché près de la gare routière Ouled Ziane, où une centaine de migrants en provenance de divers pays de l’Afrique subsaharienne s’étaient installés. Durant le sinistre, des bonbonnes de gaz auraient explosées. Sans dégât humain, l’incendie a en revanche, « ravagé tout ce qui permettait à ces personnes de vivre : les couvertures, les tentes… », nous explique Bilal El Jouhari, chargé de presse du Groupe antiraciste de défense et d’accompagnement des étrangers et migrants (GADEM).

Concernant l’origine de ce feu, « deux hypothèses relayées par les médias persistent », avance le site d’information Hespress. Selon les témoignages de migrants recueillis par nos confrères, des SDF l’auraient provoqué. Autre hypothèse : le feu se serait déclenché suite à l’explosion d’une bonbonne de gaz dans une tente.

A ce jour, d’après notre interlocuteur, aucune enquête n’a été ouverte par les autorités – qui n’ont également toujours pas communiqué sur le sujet.

article suivant

Migration, coopération, Mondial 2030… ce qu'il faut retenir de la première visite de Pedro Sanchez au Maroc

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.