En Egypte, une Libanaise écope de 8 ans de prison pour "atteinte au peuple" et à la "la religion"

En Egypte, une Libanaise écope de 8 ans de prison pour "atteinte au peuple" et à la "la religion"

Une Libanaise a été condamnée, au Caire le 7 juillet, à huit ans de prison pour "atteinte" au peuple égyptien. En cause : la diffusion d'une vidéo sur Facebook où la jeune femme affirme notamment avoir été victime de harcèlement sexuel durant son séjour en Egypte.

Par

Après avoir été arrêtée fin mai à l’aéroport du Caire, alors qu’elle s’apprêtait à quitter le pays, Mona al-Mazbouh une touriste libanaise, est condamnée le 7 juillet à huit ans de prison. Son arrestation fait suite à une vidéo postée par la jeune femme sur Facebook, dans laquelle la jeune femme libanaise expliquait avoir été victime de harcèlement sexuel, dans la rue et de la part de chauffeurs de taxi, durant son séjour en Egypte. Elle faisait également – et explicitement – référence au président égyptien : « Vous méritez ce que votre président fait contre vous. Je souhaite qu’Allah vous envoie quelqu’un qui vous opprimera davantage  ». Mona al-Mazbouh aurait également accusé les Egyptiens de vol et d’arnaque.

Mais, cette vidéo, très largement partagée sur les réseaux sociaux, a provoqué l’ire de citoyens. Considérant les « accusations » de la jeune femme graves, certains ont appelé à son arrestation et ont déposé plainte. Le parquet s’est saisi de cette affaire et a accusé Mona al-Mazbouh de «  propagation de fausses rumeurs et d’atteinte aux religions ».

Dans une seconde vidéo, Mona al-Mazbouh justifie ses propos par une incompréhension due à la différence de langue et s’excuse également :« Je n’avais vraiment pas l’intention d’offenser tous les Egyptiens, et je n’avais pas l’intention de dire quoi que ce soit sur les affaires politiques du pays  ».

#فيديو_جديد للمصريين ✋🏻😉

Posted by Mona Mazbouh on Wednesday, May 30, 2018

 

Reconnue coupable par la justice, la touriste libanaise écope d’abord de 11 ans de prison. Près d’une « heure plus tard », la justice égyptienne a modifié son verdict à huit ans de prison selon une source judiciaire égyptienne citée par l’agence de presse AFP. L’avocat de Mona al-Mazbouh a fait appel du jugement  et une audience se tiendra le 29 juillet selon la même source.

article suivant

Le plan du ministère des Finances pour mieux cibler les investissements publics

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.