So foot, so art

So foot, so art

Demander à des artistes modernes et contemporains de s'exprimer sur le foot, est-ce bien raisonnable ? Si certains ont décliné l'exercice proposé par L'Atelier 21, une vingtaine s'y sont prêtés. Avec plus ou moins de bonheur. Mais tous ont mouillé le maillot.

Par

Portrait de Hamza Mendyl par Bouhchichi.

Une fois n’est pas coutume, puisons dans le catalogue mis à notre disposition. On y relève ces quelques lignes — signées Rabi’ — qui, malgré le “je” subjectif, brossent, avec pertinence et précision, la problématique générale que pose ce type d’exposition collective et thématique. Le peintre septuagénaire — aussi discret qu’omniprésent sur la scène marocaine, depuis les années 1980 — y dit : “Ma participation à une exposition consacrée au thème du football ne me semblait guère évidente. (…) J’ai toujours estimé que toute initiative circonstancielle à thématique spécifique ne pourrait nullement s’accorder avec ce qui détermine fondamentalement ma démarche artistique. D’autant plus qu’il est question, ici, d’un thème spectaculaire, dont l’audience frise la démesure, et dont le déferlement excessif d’images et d’informations dont nous engorgent, quotidiennement, les mass médias, est à la limite de la saturation.”

On ne saurait mieux exprimer la difficulté — pour ne pas dire le paradoxe — consistant à réunir deux mondes aussi éloignés l’un de l’autre que l’art moderne et contemporain, d’une part — réputé élitiste, ou.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Pas de service militaire obligatoire avant fin 2019

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.