Cumulant les retards, Casa Patrimoine se voit retirer d'importants contrats

Créée il y a quatre ans pour réhabiliter et valoriser le patrimoine de la capitale économique, la SDL Casa Patrimoine cumule les retards. Si bien que les élus commencent à lui retirer des contrats.

La coupole Zevaco ou Kora Ardia avant le début de ses travaux de rénovation. Crédit: Yassine Toumi / TelQuel

La société de développement locale (SDL) Casa Patrimoine serait-elle en difficulté ? Plusieurs éléments le laisse entendre. Selon une source autorisée au sein de la commission des services publics, du patrimoine et des prestations du Conseil de la ville de Casablanca, la société dirigée par Ilham Bikri n’a pas été en mesure de gérer les projets qui lui ont été confiés. « Aujourd’hui il y a un vrai débat sur le rôle que joue cette SDL. Il s’est avérée qu’elle est incapable de gérer certains projets qu’elle a pris en main et il faudrait certainement revoir sa fonctionnement, » explique notre interlocuteur. En effet, lors de la dernière session ordinaire du Conseil de la ville, le contrat de la SDL pour la rénovation du stade Vélodrome a été résilié et confié à une autre SDL, Casa Aménagement. La raison : les retards cumulés par Casa Patrimoine, nous apprend un…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés