Trois scénarios encore possibles pour une qualification du Maroc en huitième de finale

Une crucifixion, voilà comment Hervé Renard a qualifié cette première rencontre avec l’Iran. Après la défaite de la sélection marocaine, les chances de passage au second tour se sont terriblement amenuisées. Elles ne sont cependant pas nulles. Les Lions de l’Atlas sont en revanche condamnés à l’exploit.

Par

Photo officielle de la sélection marocaine pour la Coupe du Monde de football 2018 Crédit: Hervé Renard / Twitter

On s’est fait crucifier. C’est de notre faute et c’est ma responsabilité. Il faut se préparer pour les prochains matches et, quel que soit l’adversaire, il reste toujours de l’espoir, » déclare un Hervé Renard déçu mais pas résigné. La défaite de la sélection marocaine lors de son premier match face à l’Iran est pratiquement synonyme de disqualification. Le but dans les arrêts de jeu contre son camp de Bouhaddouz amenuise grandement les chances des Lions de l’Atlas. Mais en football, tant que l’arithmétique le permet, l’espoir perdure. Or, mathématiquement, le Maroc peut encore faire partie des deux premiers du Groupe B et décrocher sa place en huitième de finale.

Mis à part le scénario rêvé d’une double victoire contre le Portugal et l’Espagne (qui qualifierait le Maroc de facto), nous avons sélectionné trois scénarios qui conduiraient à la qualification de la sélection marocaine.

L’exploit contre le Portugal…

Une constante requise dans les différents scénarios de qualification : la victoire contre l’un des deux ogres ibériques du groupe B. Dans ce scénario, une victoire contre le Portugal ainsi qu’une victoire de l’Espagne contre l’Iran en deuxième match est requise. A 3 points, le Maroc devrait alors résister aux Espagnols en arrachant le nul. Ce qui dans le cas d’une victoire de la Selecçao portugaise contre l’Iran, nous permettrait une qualification à condition d’avoir une meilleure différence de but que le Portugal. Lourde tache, face à Cristiano Ronaldo, l’un des attaquants les plus prolifiques face au but, auteur d’un triplé le 15 juin face à l’Espagne.

Ou contre l’Espagne

La qualification peut aussi être conditionnée par une victoire du Maroc face à l’Espagne au troisième match, et un nul acquis face aux Portugais lors du deuxième tour. Un scenario qui implique des Lions transcendés, étant donné le niveau de jeu qu’a affiché l’Espagne face au Portugal, et ce malgré un changement de sélectionneur à la veille de la compétition. Privant traditionnellement l’adversaire du ballon, les Espagnols forceraient les Marocains à adopter une approche plus défensive. Les Lions de l’Atlas seraient alors contraints de concrétiser les très rares occasions que concède la Roja. Une concrétisation qui a cruellement manqué lors de la première confrontation face à l’Iran.

Une différence de but cruciale

En tout état de cause, les scénarios de qualifications du Maroc en 8e de finale impliquent non seulement un exploit en termes de résultats mais aussi en termes de différence de but. Les hommes d’Hervé Renard devront non seulement marquer un maximum de but et en encaisser le moins possible.

Certains scenarios conduisent même à une égalité de points entre trois équipes, qui serait alors départagées par la différence de but. Apres une victoire du Maroc contre le Portugal et un résultat nul entre l’Espagne et l’Iran au deuxième match, le groupe se retrouverait dans une situation incroyablement serrée. Et si au troisième match, le Maroc obtenait le nul face à l’Espagne, et idem pour l’Iran face au Portugal, ils en résulteraient une égalité de points parfaites entre les sélections marocaine, portugaise et iranienne. Les deux qualifiés seraient alors déterminés par les meilleures différences de but.

Au vu de ces scenarios, la qualification du Maroc relève donc non seulement de l’exploit, mais aussi d’une bonne dose de réussite.

 

article suivant

Les Marocains du programme pour les jeunes leaders africains de la Fondation Obama témoignent

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.