Autoportraits du poète

Parution. Dans son dernier recueil, Abdellatif Laâbi interroge avec finesse et humour sa pratique de poète et son rapport à la vie.

Par

Tout commence par une “Hypothèse” : “J’aurais pu / vivre une autre vie / aux antipodes de celle que j’ai vécue”, confie Abdellatif Laâbi.

L’Espoir 
à l’arraché
Abdellatif Laâbi
Le Castor Astral, 120 p., 180 DHCrédit: DR
Dans L’espoir à l’arraché, le poète fait retour sur sa vie, ses engagements et son rapport à la poésie, et se plaît à explorer des possibilités autres que celles qu’il a vécues. Il endosse d’autres personnages, tente de cerner ce qui aurait pu être. Il s’imagine “dans la peau du croyant et pratiquant”, célébrant le culte de la poésie devant sa feuille. En bœuf, semant inlassablement l’espoir dans une terre dure, en artisan, s’accrochant à l’écriture “par acquit de conscience”…

Conscience en paix

Ce recueil sonne comme le bilan d’une vie consacrée à la poésie. Un bilan loin d’être crépusculaire ou angoissé. C’est le regard que porte un homme sur une vie qui l’a…

article suivant

Les vols à destination du Maroc suspendus pour deux semaines à partir du 29 novembre