La région Casablanca-Settat revoit son offre pour attirer les investissements

Casablanca-Settat revoit son offre pour attirer les investissements

L’Agence régionale d’exécution des projets de la région Casablanca-Settat vient de lancer un appel d'offres pour élaborer une offre d'investissement intégrée. Elle aura pour objectif d'attirer les investisseurs potentiels dans la région, et particulièrement dans une nouvelle zone industrielle. 

Par

Le port de Casablanca Crédit: Yassine Toumi/TelQuel

La région Casablanca-Settat veut attirer plus d’investissements. L’Agence Régionale d’Exécution des Projets (AREP) de la région a lancé, le 2 juin, un appel d’offre pour la mise en place d’une offre intégrée à destination des potentiels investisseurs.

Intitulé  « Définition d’une offre régionale intégrée à destination des Entreprises, des Entrepreneurs et des Investisseurs de la Région Casablanca-Settat », cet appel d’offres s’inscrit dans le cadre du plan d’action 2018 de l’AREP. Le texte  appelle à l’adoption de mesures  « d’encouragement de l’entreprise et son environnement  » à travers « le soutien aux entreprises » et « l’attraction des investissements ».

Cette étude, qui nécessitera un investissement d’un million de dirhams, portera sur six cibles : grandes entreprises, PME, TPE, start-ups et les investisseurs de manière générale. Elle se déploiera en deux phases : l’étude de l’existant et la proposition d’actions complémentaires à mener au niveau régional.

A travers cette étude, le prestataire devra déterminer les avantages de chaque offre, ainsi que les dysfonctionnements et les insuffisances en matière de réponse aux besoins et attentes des six cibles. Il devra chiffrer l’offre existante en termes de coûts des actions déployées, en cours ou programmés, et dresser un état financier des subventions collectées par les 6 cibles bénéficiaires au niveau régional.

Le prestataire devra également réaliser un benchmark des meilleurs pratiques en la matière dans au moins quatre régions à l’international.

L’offre régionale complémentaire devra inclure les modalités de sa mise en œuvre, un chiffrage adapté et un échéancier.

Contacté par nos soins, Abdelhamid Jmahri, 4ème vice-Président de la région, nous annonce qu’une zone industrielle de plusieurs hectares est aussi à l’étude, et devra permettre d’étoffer l’offre d’investissement.

L’étude s’étalera sur huit mois. Tout au long de ses travaux, le prestataire devra prendre en compte la dimension « genre » et garantir une parité quant au choix des cibles.

article suivant

La musique tzigane au coeur de la programmation du festival Jazz au Chellah

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.