Guelmim-Oued Noun : Abdelwahab Belfkih, l’homme du blocage

Considéré comme l’un des nouveaux notables du Sahara, l’élu USFP a fini par faire geler le conseil de la région, dirigé désormais par le ministère de l’Intérieur. 
Une revanche sur son éternel rival, le Rniste Ben Bouaida.

Par

La majorité des observateurs voient dans le jeune leader ittihadi un adepte de la politique de la terre brûlée. Crédit: Tinouni / TelQuel

On s’attendait vraiment à ce que le ministère de l’Intérieur prenne les devants et réagisse, mais la décision de suspendre tout le conseil a été une grande surprise”, affirme un membre du conseil de la région Guelmim-Oued Noun. Abdelouafi Laftit a fini par sévir après près d’un an et demi de blocage des travaux du conseil de cette région du Sahara. En effet, depuis début 2017, aucun point inscrit à l’ordre du jour des sessions ordinaires ou extraordinaires n’a été voté. Même les projets faisant partie du plan de développement du Sahara, dont les conventions ont été signées devant le roi en novembre 2015 à Laâyoune, sont rejetés. Derrière ce blocage, un président, Abderrahim Ben Bouaida du RNI, mis en minorité, et une opposition qui a fini par prendre le dessus, menée par l’Usfpéiste Abdelwahab Belfkih. Les deux hommes sont actuellement hors-jeu dans les affaires de Guelmim-Oued Noun, et c’est le wali.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Turquie : Erdogan réélu président

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.