Boufal, Azarou, El Yamiq... les grands absents de la liste d'Hervé Renard pour le Mondial 2018

Hervé Renard a laissé sur le bord de la route de nombreux prétendants à un ticket pour la Russie. Qui sont les grands absents de la liste des 23 joueurs sélectionnés pour la Coupe du monde 2018 ?

Par

Soufiane Boufal. Crédit: AFP

Le verdict est tombé. Le 17 mai, le sélectionneur Hervé Renard a dévoilé sa liste de 23  joueurs qui iront se frotter au gotha du football international en Russie. Une annonce qui était forcément attendue par tous les Marocains, mais surtout par les joueurs rêvant de participer à la plus grande messe du football mondial.

Dans un pays où chacun s’improvise sélectionneur, la liste d’Hervé Renard a forcément fait réagir, et notamment lorsqu’il s’agit d’évoquer les grands absents. « Lorsque l’on fait une liste, on ne sélectionne pas toujours les 23 meilleurs. On sélectionne un groupe de 16-17 joueurs ensuite des gens qui sont capables de ne pas nous ennuyer pendant 1 mois et demi, » avait expliqué le coach français dans un entretien accordé Medi1 TV, quelques jours avant d’annoncer sa liste. Une liste qui a évidemment laissé sur le bord de la route nombreux prétendants à un ticket pour la Russie.

Les réservistes en premier lieu. Hormis un pépin physique d’un ou de plusieurs éléments présents dans la liste des 23 d’ici le 4 juin (date de la liste définitive), aucun des trois « plan B » retenus par Hervé Renard ne s’envolera pour la Russie. Il s’agit de Oualid El Hajjam (Amiens SC – France), Mazraoui Noussair (Ajax Amsterdam – Pays-bas) et En-nesyri Youssef (Malaga FC, Espagne). D’auteurs joueurs, souvent convoqués par le coach des Lions de l’Atlas lors des éliminatoires de la Coupe du monde ou la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) ne seront pas du voyage.

Soufiane Boufal

« Boufal grand absent de la liste des 23 du Maroc », titrait le magazine sportif  français So Foot, quelques heures après l’annonce de la liste. L’hebdomadaire France Football abonde dans le même sens : « Il est le grand perdant de cette liste« . C’est dire que l’absence de l’ailier gauche, Soufiane Boufal, étonne jusqu’au-delà des frontières. L’ancien Lillois, âgé de 24 ans, rate ainsi sa deuxième compétition internationale avec les Lions de l’Atlas, après avoir manqué la CAN à cause d’une blessure. Une absence justifiée par les moments difficiles qu’il traverse au sein de son club Southampton. Même s’il vient d’être gratifié par le prix de meilleur but de la Premier League, son manque de compétition avec son club, dû à des problèmes de discipline, lui a porté préjudice. Auteur d’une saison très moyenne avec Southampton, Boufal est « victime d’un secteur assez concurrentiel », estime So Foot. France Football considère qu’il « fait les frais de sa saison très mitigée à Southampton« .

Jawad El Yamiq

Jawad El Yamiq semble quant à lui faire les frais de son transfert en Italie. Auteur d’un bon parcours lors du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN), il est rapidement transféré du Raja au Genoa FC durant le mercato hivernal. A Gênes, le défenseur central n’arrive pas à trouver une place de titulaire dans le onze de départ des Grifoni. Ce qui justifie son absence durant la dernière concentration des Lions de l’Atlas en Italie, puis au Maroc, pour disputer les deux matchs amicaux face à la Serbie et l’Ouzbékistan. Malgré ses prestations rassurantes lors des trois derniers matchs avec son club, El Yamiq ne parvient pas à convaincre Hervé Renard, cédant sa place à son ex-coéquipier au Raja, Badr Banoun – un des trois Botolistes qui iront en Russie.

Mohamed Nahiry

Depuis la qualification du Maroc pour la Coupe du monde, Mohamed Nahiry était pressenti pour faire partie de la liste d’Hervé Renard. Latéral gauche et huit réalisations au compteur, il est le meilleur buteur du Wydad, avec lequel il a remporté la Ligue des Champions africaine et la Supercoupe de la CAF. Latéral droit, défenseur central… hormis son poste de prédilection, Nahiry est un joueur polyvalent qui aurait pu faire office d’un remplaçant de taille.

Walid Azaou et Rachid Alioui

Ils avaient toutes leurs chances pour faire partie de la sélection des Lions de l’Atlas en Russie. Avec 18 buts marqués en Championnat, Walid Azarou est l’auteur d’une saison exceptionnelle avec Al Ahly en Egypte. Rachid Alioui, deuxième buteur de la Ligue 2, a été choisi dans l’équipe type de l’année de la même division et est le grand artisan de la montée de son club Nîmes en Ligue 1. Le premier sera absent à cause d’une blessure au mollet gauche. Le second, lui, a été opéré d’une rupture d’un tendon de l’ischio-jambier.

à lire aussi

article suivant

OCP : résultat d'exploitation en très forte hausse au premier semestre