Lancée le 14 mai, la hotline du parquet livre déjà ses premiers résultats

Trois fonctionnaires et intermédiaires pris en flagrant délit de corruption ont été interpellés par des éléments de la police judiciaire suite à des dénonciations via cette ligne mise en place par le ministère public.

Par

Au siège de la présidence du ministère public. Crédit: Telquel Arabi

Après deux jours d’activité la hotline mise en place par le parquet a déjà livré ses premiers résultats. Dans un communiqué diffusé ce 16 mai, l’institution dirigée par Mohamed Abdennabaoui annonce que cette ligne ouverte a permis l’arrestation de trois fonctionnaires et intermédiaires pris en flagrant délit de corruption à Fès, Sidi Bennour et Inezgane. Ces personnes ont été interpellées par des éléments de la police judiciaire avant d’être confiées à la justice.

La hotline du parquet (joignable au 0537718888) a reçu 355 appels durant ses deux premiers jours d’activité indique la communication du procureur général près de la Cour de cassation. Le but de cette ligne est, pour rappel, de « combattre la corruption et le chantage au sein des administrations publiques et dans les affaires de dilapidation d’argent public » comme l’avait affirmé Mohamed Abdennaboui lors de son lancement. Elle devrait également permettre « de mettre en place des embuscades pour apprivoiser les contrevenants en flagrant délit« . Facturés au prix d’un appel local, les appels sont traités par des fonctionnaires du  ministère public de manière instantanée selon le ministère public.

article suivant

Mines : le groupe indien Samta annonce des investissements de plus de 100 millions de dollars au Maroc