L'essentiel des actus business de la semaine

Boycott : la com’ soignée de Miriem Bensalah

Miriem Bensalah.Crédit: Toumi/TELQUEL
Réaction. Restée silencieuse depuis le début du boycott de ses produits il y a trois semaines, la direction des Eaux Minérales d’Oulmès a réagi le 9 mai. Reconnaissant “l’ampleur de ce mouvement”, elle justifie habilement son délai de réaction par la nécessité “d’analyser avec mesure et recul les attentes des fidèles consommateurs de Sidi Ali.” L’entreprise de Miriem Bensalah explique cette situation par “les difficultés rencontrées par les familles marocaines face à la cherté de la vie” et déplore les “informations erronées circulant sur les réseaux sociaux.” Elle assure ne pas avoir augmenté ses prix depuis 2010 et joue la transparence : “La marge réalisée sur Sidi Ali est de 7%, soit 40 centimes par bouteille de 1,5 litre”. Des prix qu’elle justifie notamment par le poids de ses “taxes d’exploitation très importantes”, et “s’engage à œuvrer auprès des pouvoirs publics à la…
article suivant

PLF et nomination d'ambassadeurs au menu du Conseil des ministres présidé par Mohammed VI