La BCP et BAD s'allient pour “accompagner” le développement du business intra-africain

Un accord participation aux risques (APR) entre la Banque africaine de développement et la BCP a été entériné le 8 mai. Il devrait permettre de stimuler l’essor du commerce intra-africain.

Par

DR

Le groupe Banque Centrale Populaire (BCP) et la Banque africaine de développement (BAD) ont signé, mardi 8 mai 2018, un accord de participation aux risques (APR) d’un montant de 100 millions de dollars. Ce dernier vise à répondre à la demande croissante des marchés africains en matière de financement du commerce extérieur.

« Notre partenariat avec la BAD répond à l’un des axes prioritaires de notre stratégie, qui vise à accompagner activement le développement du commerce intra-africain, en mettant à la disposition des entreprises marocaines des mécanismes de financement appropriés« , explique ainsi  Kamal Mokdad, directeur général du groupe BCP.

A travers ce partenariat, la Banque Centrale Populaire et la Banque Africaine de Développement s’allient en vue de stimuler l’essor du commerce intra-africain en faveur de secteurs clés, tels que l’industrie, l’agroalimentaire, la santé ou encore les services. Le programme de partage de risque permettrait la réalisation d’un volume de transactions estimé à 700 millions USD d’ici trois ans.

La BCP s’engage concrètement sur un montant de 50 millions de dollars, l’autre moitié étant couverte par la BAD selon le principe de partage de risques moitié-moitié. L’APR permettra aux banques de réduire leur exposition aux défauts de paiement, aux saisies ainsi qu’aux faillites des entreprises clientes, surtout lorsque ces dernières sont à l’étranger.

article suivant

El Jadida : fuite d'une quantité limitée de gaz d'ammoniac au complexe industriel de Jorf Lasfar