Mondial 2026 : L’Afrique du Sud retire son soutien à la candidature marocaine – Telquel.ma

Mondial 2026 : L'Afrique du Sud retire son soutien à la candidature marocaine

Dans un communiqué publié le 3 mai, la Fédération sud-africaine de football (SAFA) retire son soutien déclaré à la candidature marocaine pour l'organisation du Mondial 2026.

Par

Danny Jordaan, président la fédération sud-africaine de football. Crédit: AFP

C’est un revirement inattendu pour les soutiens du dossier marocain dans la course à l’organisation de la Coupe du monde 2026. Après avoir déclaré soutenir « sans réserve » la candidature marocaine, le 16 avril, la Fédération sud-africaine de football (SAFA) retire son soutien à moins de deux mois du verdict.

Dans un communiqué publié le 3 mai sur son site internet, la SAFA a déclaré qu' »aucune décision n’a été prise par l’Afrique du Sud pour soutenir l’un des deux candidats à l’organisation du tournoi Mondial 2026« , espérant que « cela sera clair à l’avenir« .

« Nous avons reçu la présentation de la candidature nord-américaine, lors du Congrès de la COSAFA à Johannesburg, » rapporte la SAFA, rappelant également la réception de la présentation de la candidature marocaine, par les ambassadeurs Joseph-Antoine Belle du Cameroun et l’ancien international sénégalais El Hadji Diouf.

« Il a été clairement précisé aux deux délégations que ces présentations seraient transmises au comité exécutif, qui déléguera la décision à ses représentants au Congrès de la FIFA à Moscou en juin, » précise la SAFA dans le même document.

L’offensive Trump…

Ce retrait intervient quelques jours après les menaces du président américain Donald Trump proférées contre les pays qui pourraient ne pas soutenir la triple candidature américaine pour organiser la Coupe du monde 2026. « Il serait honteux pour les pays que nous avons toujours soutenus de s’opposer à la candidature américaine, pourquoi devrions-nous soutenir ces pays alors qu’ils ne nous soutiennent pas, y compris aux Nations Unies ? » avait écrit le locataire de la Maison-Blanche sur son compte Twitter le 26 avril.

Avec un guide de procédure à l’appui, la FIFA avait rappelé Donald Trump à l’ordre, le document contenant un avertissement explicite envers les activités des gouvernements des pays candidats « qui pourraient affecter l’intégrité de la procédure de la candidature et créer une influence illégitime sur cette procédure. »

Quelques jours plus tard, lors d’une conférence de presse conjointe avec le président nigérien Muhammadu Buhari, le président américain avait appelé le Nigéria et l’Afrique à soutenir la candidature américaine, semblant lier ce soutien à une aide économique américaine. « Nous regarderons très attentivement, et nous apprécierons toute l’aide qu’ils peuvent nous apporter pour cette candidature », indiquait le président américain juste après avoir formuler le souhait que les Etats-Unis « soient le partenaire économique de choix sur le continent (africain) et dans le monde »

… Et le silence marocain

Du côté marocain, aucune réaction officielle jusqu’à présent. Rabat continue néanmoins de s’attirer de nouveaux soutiens. Le Myanmar a annoncé le 2 mai soutenir la candidature marocaine pour l’organisation de la Coupe du monde 2026. L’ancien chef de gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero a quant a lui déclaré le 28 avril que le « Maroc est un pays qui progresse, avec des réformes et un amour pour le football ».

Pour faire la promotion du dossier de la candidature Maroc 2026, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaâ, a entamé le 30 avril une tournée européenne qui l’a mené en Espagne, au Danemark et en Allemagne notamment. Il se rendra le 7 mai en Lituanie.

à lire aussi

article suivant

L’OMS veut mettre fin aux tests de virginités

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.