Hakim Marrakchi & Assia Benhida : “La CGEM ne peut pas avoir de positionnement politique”

A trois semaines de l’élection du nouveau patron des patrons, Hakim Marrakchi et sa colistière Assia Benhida sont plus que jamais confiants face à Salaheddine Mezouar, dont ils jugent la candidature incompatible avec les statuts de la CGEM. Interview croisée avec le binôme.

Par

Le binôme Assia Benhida et Hakim Marrakchi est candidat à la présidence de la CGEM. Crédit: DR

A l’annonce de la candidature de Salaheddine Mezouar à la présidence de la CGEM, beaucoup de patrons, estimant que l’ancien chef du RNI est “le candidat du pouvoir”, s’attendaient à voir ses éventuels concurrents se retirer afin de lui laisser la voie libre. Mais cette tradition, observée par le patronat depuis le départ de Hassan Chami en 2006, a été rompue par Hakim Marrakchi, qui a maintenu sa candidature. Armés d’un programme et de leur expérience au sein du patronat, le DG de Maghreb Industries et sa coéquipière, Assia Benhida, tentent de convaincre les chefs d’entreprise face à un Mezouar coopté au dernier moment, estampillé RNI et “qui n’a pas de programme”. Dans cet entretien, Hakim Marrakchi et Assia Benhida reviennent pour TelQuel sur les principaux enjeux de la course à la présidence de la CGEM.

Faisant…

article suivant

Le gouvernement suspend l'organisation des festivals et des manifestations culturelles