We are Museums, un forum itinérant à Marrakech

Qu'est ce que propose le forum itinérant des professionnels de la culture, We are museums, qui se tiendra 7 au 9 mai à Marrakech ?

Par

Image d'archive d'une édition précédente de We are Museum. Crédit: WaM

Des professionnels d’espaces muséaux, culturels et d’innovation d’un peu partout dans le monde se donnent rendez-vous du 7 au 9 mai à Marrakech pour le 6e édition du forum We are Museums. Du networking, des échanges et de futures collaborations (si le courant passe) est la Sainte Trinité éditoriale de ce projet itinérant qui est déjà passé par Berlin, Varsovie ou encore Bucarest. “Plus qu’une série de rencontres, We Are Museums permet d’affirmer la nécessité de renforcer les compétences et les partenariats au niveau global dans le secteur culturel, secteur porteur et d’avenir” explique l’équipe du projet. Pour cette édition Marrakchie, We are Museums a conçu une programmation de conférences et ateliers sur la question de l’altérité vis-à-vis des publics des lieux culturels. Demandez le programme !

Les conférences

Durant deux jours, une série de conférences est programmée à l’École Supérieur des Arts visuels axée essentiellement sur retour sur expérience des différents intervenants sur le rapport du musée au public et les nouvelles expérimentations qu’offrent les lieux culturels.

We are Museums ouvre le bal avec Alistair Hudson le futur directeur des Whitworth and Manchester Art Galleries qui dissertera sur la transition du statut du musée, d’un espace figé dans le temps à un espace utile, ouvert et capable d’accompagner la frénétique évolution de la société. Au programme de la journée aussi une conférence avec Sylvie Boulanger, directrice du Centre national Édition Art Image à Pantin (France) qui parlera de l’expérience du centre, pensé comme un comme un incubateur d’artistes qui crée de la valeur économique alternative.

La réalité virtuelle pour vecteur de transmission sera l’objet de la dissertation de Joël Kremer, fils du collectionneur hollandais George Kremer et directeur du musée familial The Kremer Museums, au Pays-Bas. La deuxième journée Nana Oforiatta-Ayim, fondatrice de ANO Institute of Contemporary Arts (Ghana) expliquera la philosophie d’ANO, un musée qui sort des sentiers battus des modèles muséaux occidentaux. Mark Coetzee directeur exécutif et curateur en chef du Zeitz Mocaa (Afrique du Sud) parlera de la politique inédite d’ouverture du prestigieux musée d’art contemporain.

Les Workshops

En marge du cycle de conférences, les participants pourront aussi prendre par à des ateliers pratiques d’une heure. Avec Eva Liparova product manager sur le digital pour le Victoria & Albert Museums (Royaume-Uni), Juliette Espie du département des publics au Mucem (France
), Santiago González D’Ambrosio, docteur en accessibilité des musées ou encore Martijn Pronk, responsable de la communication digitale au Musée Van Gogh (Pays bas).

La dernière journée et six propositions

Pour la troisième journée du forum, les participants pourront choisir une des six propositions d’ateliers thématiques (avec discussions, workshops et parfois visites guidées à travers la ville). Par exemple, les espaces de recherches et d’art Le 18 derb el Ferrane (Marrakech), l’Atelier de l’Observatoire (Casablanca) et le Zeitraumexit (Allemagne) ainsi que le collectif de curateurs Madrassa proposent une journée de réflexion sur le musée comme espace hors les murs. Pour les amateurs des nouvelles technologies, Ronald Liebermann, un spécialiste allemand des mises en scène en réalité augmentée dans les musées et Eric Asmar, membre de Houna, un incubateur culturel et artistique propose de concevoir collectivement une exposition virtuelle.

Et pour comprendre comment atteindre les publics qui boudent les musées, vous aurez une série de workshop avec Anna Posluszna, responsable éducation au Musée de l’émigration à Gdynia (Pologne), Ewa Drygalska responsable des réseaux sociaux et experts en numérique, Musée national de Varsovie (Pologne) et Dean Veall, responsable Apprentissage et Accès, Grant Museums of Zoology, UCL (Royaume-Uni).

article suivant

Exploitation, taux de THC et licences : Ce que dit le projet de loi sur la légalisation du cannabis