Botola: la folle course au titre avec six prétendants dans un mouchoir de poche

La lutte finale pour le titre de Botola s'annonce serrée en cette fin de saison 2017-2018. Six clubs peuvent encore prétendre au titre de champion. Telquel.ma fait le point à quatre journées de la fin.

Par

Yassine Toumi/TELQUEL

Qui aurait pu prédire une Botola 2017-18 aussi serrée ? A quatre journées de la fin du championnat, six équipes se tiennent en six points alors que le leader du championnat, l’Ittihad de Tanger (IRT) vient d’enchaîner deux défaites de rang face au Rapid Oued Zem (0-2) et le FUS de Rabat (1-2).  Les Tangérois sont poursuivis pour le Wydad, revenu à quatre points.

 Classement des six premiers de Botola / Capture d'écran du site Ligue.fr

Classement des six premiers de Botola / Capture d’écran du site Ligue.frCrédit: DR

Depuis la trêve de mi-saison, le club casablancais, qui était 14e au classement, a enchaîné 12 matchs sans défaite. Le dernier succès des Rouges, une victoire 2-1 à Berkane, permet au Wydad d’espérer un 20e titre de champion du Maroc à la faveur d’une bonne performance lors du match les opposant ce 29 avril à Tanger à l’IRT qui fera presque office de finale du championnat.

«Si Tanger gagne ce match cela  va donner de la confiance à leurs joueurs qui deviendront favoris de la course au titre», estime le journaliste sportif Najib Salmi. En cas de victoire du Wydad, le championnat deviendrait alors plus ouvert selon le journaliste qui n’exclut pas une lutte à six pour la Botola.

Car il ne faut pas oublier que le Hassania d’Agadir et le FUS de Rabat comptent le même nombre de points que le champion d’Afrique en titre.  Le Difaa El Jadida est à cinq points du leader tangérois, tandis que le Raja, sixième, compte six points de retard sur l’IRT mais avec un match en retard.  Un embouteillage qui signifie pour Najib Salmi que «le championnat est disputé. Je préfère ça à un championnat comme la Ligue 1 qui est dominé par le PSG et ne laisse aucune place pour le suspense».

Pour Réda Allali, journaliste et chroniqueur, la lutte au sommet de la Botola est le témoignage d’un faible niveau de notre championnat: «il y a un tel écart de jeu pour une même équipe entre deux matchs qu’il est impossible d’avoir un favori. Quoi qu’il arrive, le champion 2018 sera faible. Il y a un nivellement vers le bas en Botola».

Calendrier des 6 prétendants au titre :

Match en retard de la journée 24

Rapide Oued Zem – Raja

Journée 27

Safi – FUS de Rabat

Raja – Moghreb Tetouan

TangerWydad

Marrakech – El Jadida

Agadir – Rapid Oued Zem

Journée 28

Chabab Rif Hoceima – Raja

El JadidaTanger

FUS de Rabat – Chabab Atlas Khenifra

WydadAgadir

Journée 29

Agadir El jadida

FUS de Rabat – FAR de Rabat

Raja – Berkane

Safi – Wydad

Tanger – Moghreb Tetouan

Journée 30

Chabab Rif Hoceima – Tanger

El Jadida – Safi

Moghreb Tetouan – Agadir

RAC – Raja

Rapide Oued Zem – FUS de Rabat

Wydad Chabab Atlas Khenifra

article suivant

Les 3 milliards de dollars de la LPL tirés pour maintenir les réserves de change