Face au bouclier d’Achille

Après les galaxies identitaires et le pouvoir de l’imaginaire, le 3e numéro d’Apulée débat de la guerre et de la paix.

Par

Apulée, Revue de littérature et de réflexion, n°3 collectif,
Zulma, 448 p., 360 DH
“Que serait l’Histoire, sans les guerres – et le genre humain exempt de tout conflit?”, s’interroge Hubert Haddad, qui pilote depuis désormais trois ans la formidable aventure méditerranéenne et universelle de la revue Apulée. Ce 3e numéro prend à bras le corps cette question brûlante et d’actualité qu’est celle de la paix et de la guerre. “Notre confort idéologique est le premier mensonge. On ne sortira des guérillas récurrentes qu’en refusant la peur et l’exclusion, le repliement égoïste, la culture du déni et de la haine”, clame Hubert Haddad. Dans une fable ironique, le poète franco-roumain Ilarie Voronca imagine une “Proposition pour rendre les guerres moins coûteuses et moins longues”, proposition rejetée car jugée utopique. Jean-Marie Blas de Roblès propose, dans “Exécrer l’Iliade”, une passionnante lecture de ce texte qui a traversé les siècles jusqu’à…
Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés

Rejoignez la communauté TelQuel
Vous devez être enregistré pour commenter. Si vous avez un compte, identifiez-vous

Si vous n'avez pas de compte, cliquez ici pour le créer