Pesticides dans le thé, la suite

Le 23 février, TelQuel publiait une enquête inédite sur les pesticides présents dans le thé, que les Marocains consomment en moyenne à raison de 1,8 kilogramme par an. Sous contrôle d’un huissier, 11 marques nationales ont été analysées par un laboratoire européen indépendant. Des résidus de 29 pesticides ont été détectés dans l’ensemble des échantillons fournis, avec en moyenne 20 pesticides par échantillon. Alors que l’Office national de la sécurité sanitaire alimentaire (ONSSA) assurait, il y a un mois, que le thé n’était pas toxique, la Fédération nationale des associations du consommateur (FNAC) a fait part, dans le sillage de notre enquête, de son intention de saisir le procureur du roi. “Nous faisons confiance aux organes qui contrôlent le marché dans notre pays […], mais maintenant que nous avons des informations qui sont contradictoires, on doit chercher la vérité”, nous déclare Ouadi Madih, secrétaire général de la FNAC. “Le consommateur ne peut pas rester sans réagir. Il consomme des produits qu’il paie et qui ne doivent pas être nocifs”, ajoute le responsable associatif. Si la procédure aboutit, ce sera la première plainte déposée…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés

Rejoignez la communauté TelQuel
Vous devez être enregistré pour commenter. Si vous avez un compte, identifiez-vous

Si vous n'avez pas de compte, cliquez ici pour le créer