Nouveau port de Safi, la SGTM passe à la caisse – Telquel.ma

Nouveau port de Safi, la SGTM passe à la caisse

Tout est à refaire ! Le ministère de l’Équipement a donné instruction à la SGTM, chargée de la construction du nouveau port de Safi, de démonter les quelque 700 blocs de béton qui forment le quai charbonnier. Certains se sont en effet fissurés, ou ont carrément explosé après un test de charge effectué en juillet 2017.

60 % des blocs ont d’ores et déjà été sortis de l’eau sous la supervision de Tanger Med Engineering, le bureau d’ingénierie de TMSA mandaté pour la reprise du quai. La SGTM s’attèle à présent à sortir les 40 % de blocs restants dans l’urgence, car la centrale à charbon Safiec, qui devait commencer à tourner début 2018, est en stand by.

Contractuellement, les commanditaires du quai, l’ONEE et le ministère de l’Équipement, sont en droit de réclamer des pénalités de retard fixées à 800 000 DH par jour. Entre indemnités et reprise des travaux, la facture pourrait être salée : entre 400 et 500 millions de DH pour la SGTM. Une facture qui pourrait être couverte par une assurance en fonction des responsabilités qui restent à établir.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Machbous humain : une Marocaine arrêtée aux Emirats pour avoir cuisiné les restes de son petit-ami

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.