Guerre des chiffres: le HCP réplique à Elalamy sur les emplois industriels

Le Haut commissaire au plan, Ahmed Lahlimi Alami, a défendu bec et ongles sa méthode. (Capture d'écran YouTube)

Le Haut-commissaire au plan a officiellement réagi à la polémique sur le nombre d’emplois générés depuis le lancement du Plan d’accélération industrielle (PAI), en 2014. Ahmed Lahlimi Alami persiste et signe: 47.000 postes ont été créés, et non pas 288.126, comme avancé par le ministre Moulay Hafid Elalamy.

« Il n’existe pas d’autre méthode crédible de mesure de ces véhicules économiques que les critères fixés et continuellement approuvés par le système de comptabilité nationale des Nations unies, adopté par tous les États membres de la communauté internationale, y compris notre pays« , explique le patron du Haut-commissariat au plan (HCP), en marge de la présentation de la dernière étude de son organisme sur l’emploi.

« C’est absurde d’opposer les chiffres du ministère et du HCP », a commenté Othman El Ferdaous sur Twitter. En 280 caractères, le secrétaire d’État chargé de l’investissement s’explique: « Ces chiffres diffèrent parce qu’ils ne mesurent ni la même chose ni de la même façon. (…) Le ministère mesure l’offre de travail industriel manufacturier (l’offre), et le HCP mesure le chômage national (la demande)« .

L’objectif comme la méthode sont effectivement différents: d’un côté, une enquête statistique qui exprime une création nette; de l’autre, un bilan comptable brut, basé sur les données de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et de la Direction générale des impôts (DGI), ainsi que les réponses à un questionnaire distribué à plus de 7.600 entreprises.

Afin de trancher cette querelle, le Haut- commissaire a sollicité une audience auprès du chef de gouvernement. « Je lui ai demandé de rééquilibrer les déclarations officielles sur la scène nationale, qui pourraient résulter de l’absence de recherches sur les critères convenus pour la publication des comptes nationaux », a-t-il justifié. Il a annoncé dans la foulée la tenue « dans quelques jours » d’une « journée portes ouvertes » sur le sujet.

à lire aussi

article suivant

Sebta : l’ambassadrice du Maroc en Espagne rappelée à Rabat pour consultation