Les premières indiscrétions de Jouahri sur la mission du GAFIMOAN au Maroc

"BAM et les banques visitées présentent, en matière de lutte contre le blanchiment, le meilleur encadrement des institutions visitées", a déclaré le wali de la banque centrale, qui s'exprimait sur les premières conclusions des experts du GAFIMOAN ce mardi.

Par

Crédit : Tniouni/TelQuel

Le Groupe d’action financière de la zone Moyen-Orient et Afrique du nord (GAFIMOAN), en charge de l’élaboration des normes internationales en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, a clôturé hier sa mission d’évaluation au Maroc.

Les experts ont évalué le dispositif de l’ensemble des institutions nationales concernées par la lutte contre le blanchiment de capitaux. Un rapport préliminaire sera par la suite envoyé à ces institutions qui devront apporter une réponse rapide aux nouvelles recommandations du GAFI.

Au fil des années, le Maroc a pu améliorer son dispositif antiblanchiment en partie grâce aux efforts législatifs et réglementaires fournis par le Royaume, aux efforts consentis par l’Union de traitement des renseignements financiers (UTRF) et à la coordination avec les autres institutions concernées.

D’autre part, les recommandations du GAFI constituent un atout majeur pour permettre à l’économie nationale de lutter contre les infractions liées au blanchiment de capitaux et soutenir les objectifs internationaux en la matière.

article suivant

Sahara: “Pay no mind”