Des tensions entre le Maroc et l’Arabie saoudite au sujet du Mondial 2026? – Telquel.ma

Des tensions entre le Maroc et l'Arabie saoudite au sujet du Mondial 2026 ?

Le président du comité olympique saoudien a jeté un sérieux doute sur le soutien de l'Arabie saoudite à la candidature du Maroc à l'organisation du Mondial 2026 à travers des déclarations accordées à la presse et des tweets cryptiques faisant référence aux relations entre le Royaume et le Qatar. De son côté, le Maroc se dit prêt à discuter avec les responsables sportifs saoudiens.

Par

DR

Rien d’officiel, mais les récents propos de Turki Al-Sheikh, président du comité olympique saoudien et de l’Union des associations arabes de football (UAFA), jettent un sérieux doute sur le soutien de l’Arabie saoudite au projet Maroc 2026.

Une interview et des tweets

Tout commence par une interview accordée par celui qui fait également office de conseiller du roi Salman au quotidien sportif  Arriyadiyah. Dans cet entretien, il est notamment question du soutien saoudien aux candidats à l’organisation du Mondial 2026.

« Nous sommes en train d’étudier les différentes possibilités. Ce qui compte pour nous c’est d’assister à une belle Coupe du monde« , a déclaré Turki Al-Sheikh. Le président de l’UAFA déclare ensuite que : « par le passé, la fraternité et l’amitié ont joué en notre défaveur. Dorénavant, les intérêts de l’Arabie saoudite passent avant tout. Les intérêts et rien que les intérêts« .

Des déclarations qui peuvent surprendre, au vu des relations entre Rabat et Riyad, d’autant que Turki Al-Sheik en personne avait invité l’équipe nationale marocaine à accomplir la Omra au lendemain de la qualification des Lions de l’Atlas pour le Mondial 2018.

Après cette interview, le responsable saoudien est revenu à la charge sur Twitter, quelques jours plus tard. « Aucun pays n’a demandé le soutien de l’Arabie saoudite dans le cadre de la candidature au Mondial 2026. Dans le cas échéant, nous défendrons nos intérêts d’abord. Il n’y a plus de place pour le gris« , peut-on lire dans un tweet publié le 18 mars.

Une publication suivie d’un autre tweet aux allures cryptiques, et au ton impératif, dans lequel on peut lire : « Il y en a certains qui ont perdu le Nord. Si tu veux le soutien, l’antre des Lions se trouve à Riyad. Ce que tu fais est une perte de temps. Laisse ce petit Etat t’aider. Message du Golfe à l’Atlantique« .

Le prix de la  » neutralité constructive  » ?

Ces deux tweets semblent faire référence aux relations entre le Qatar et le Maroc. Pour rappel, depuis l’éclatement de la crise dans le Golfe entre l’Arabie saoudite et le Qatar, le Maroc a adopté une position de « neutralité constructive » fondée sur les « principes clairs » régissant la politique étrangère du royaume, et les « liens de fraternité » entre le roi Mohammed VI et les dirigeants des Etats membres du Conseil de coopération du Golfe. Une position annoncée dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères marocain daté du 12 juin.

Dans la foulée de cette annonce, le Maroc avait annoncé la livraison d’une aide alimentaire au Qatar qui faisait l’objet d’un blocus par l’Arabie saoudite, les Émirats Arabes unis, Bahreïn et d’autres pays arabes.

La semaine dernière, le Maroc et le Qatar tenaient la 7e session de leur Haute commission mixte à Rabat. Un évènement lors duquel le Royaume et l’Emirat ont signé 11 mémorandums d’accord portant notamment sur les secteurs de l’agriculture et du commerce.

Selon une source au sein de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) citée par nos confrères de Telquel Arabi, les publications du conseiller royal saoudien ne peuvent être discutées pour le moment car le comité chargé de la candidature marocaine ne s’est pas encore rendu en Arabie saoudite pour présenter le projet Maroc 2026.

La même source précise que « rien ne peut mettre à mal la relation d’amitié entre les deux pays et la candidature pour un évènement sportif n’est pas l’équivalent d’une guerre« . Reste désormais à savoir si le Maroc, malgré une rencontre avec les fédérations de football arabes à Amman au début du mois de mars, saura rallier le vote saoudien à sa cause.

article suivant

Machbous humain : une Marocaine arrêtée aux Emirats pour avoir cuisiné les restes de son petit-ami

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.