L'essentiel des actualités business de la semaine

Laxistes, les filiales de banques françaises ?

Dans son rapport du 9 mars, l’agence de notation Fitch Ratings pointe les trois filiales marocaines des banques françaises pour leur laxisme dans l’attribution de leurs prêts. Alors que 9,6% du total des prêts accordés par les sept plus grandes banques marocaines sont considérés comme douteux par l’agence (c’est-à-dire ayant un risque de défaut de paiement élevé), Crédit du Maroc, BMCI et Société générale se situent au-dessus de cette moyenne nationale, avec des ratios s’établissant respectivement à 10,5%, 12,2% et 14,8%. Fitch compare leurs ratios “à ceux des banques des économies les plus faibles en Afrique”. Selon l’agence, ce laxisme dans l’attribution des prêts s’explique par des pratiques de reporting locales qui sous-estiment la faiblesse de la qualité des actifs. L’agence pointe par ailleurs, pour l’ensemble du secteur bancaire marocain, une couverture relativement faible des pertes sur prêts douteux, atteignant seulement…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés

Rejoignez la communauté TelQuel
Vous devez être enregistré pour commenter. Si vous avez un compte, identifiez-vous

Si vous n'avez pas de compte, cliquez ici pour le créer