Le résultat net annuel de Taslif impacté par une charge fiscale

La Bourse de Casablanca Crédit: Yassine Toumi / TelQuel

Le résultat net du spécialiste du crédit s’établit à 33 millions de dirhams (-10,8%) pour l’exercice de l’année 2017. Une contre-performance due au redressement fiscal subi en cours d’année, selon le communiqué de la société daté du 14 mars.

Taslif a enregistré un résultat net de 33 millions de dirhams contre 37 millions un an auparavant. Cette baisse de 10,8% est expliquée par un redressement fiscal subi par la société, selon le communiqué de l’entreprise paru ce mercredi 14 mars.

La société de crédit a signé avec la direction générale des impôts (DGI) un protocole d’accord pour le règlement de 15,5 millions de dirhams. En effet, en 2017, l’entreprise a fait l’objet d’un contrôle fiscal sur l’impôt sur les sociétés (IS) au titre des exercices 2010, 2013, 2014, 2015 et 2016, l’impôt sur le revenu (IR) au titre des exercices 2013, 2014, 2015 et 2016 et la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) du 1er janvier 2009 au 31 décembre 2016.

Par ailleurs, le produit net bancaire de Taslif s’est amélioré de 1,8%, passant de 110 millions à 112 millions de dirhams à la fin de l’année 2017.

Cette progression, conjuguée à la baisse des charges d’exploitation, a contribué à la croissance du résultat brut d’exploitation de 11%, passant ainsi de 63 millions en 2016 à 70 millions en 2017. Le coefficient d’exploitation s’est lui amélioré de 5 points.

« Le Conseil d’Administration compte proposer à la prochaine assemblée la distribution d’un dividende par action de 1,70 DH, soit un rendement par les actions de 6,4%« , souligne le communiqué du groupe. Rappelons que Taslif a été absorbé par Salafin au mois de janvier.

article suivant

L’histoire du Maghreb vus par Laroui