Le Conseil de la ville de Casablanca a reçu la première tranche du prêt de la Banque mondiale

La Banque mondiale (BM) et le conseil communal de Casablanca ont lancé officiellement ce lundi un programme d'appui doté de 172 millions d'euros. La première tranche de 47 millions d'euros a déjà été déboursée le 19 février.

Par

Casablanca © Yassine Toumi / TELQUEL

La Banque mondiale (BM) va prêter 172 millions d’euros (1,9 milliard de dirhams) au Conseil de la ville de Casablanca dans le cadre du plan de son développement urbain,  lancé en septembre 2014 par le roi Mohammed VI. Annoncé au mois de décembre, ce prêt vise à réaliser trois objectifs : accroître la capacité d’investissement de la commune, mettre à niveau le milieu urbain, et améliorer l’environnement des affaires.

Marie Françoise Marie-Nelly, la directrice régionale de la BM, a annoncé que le taux d’intérêt sur ce prêt est actuellement de 0,5 %. Ce taux correspond à celui de l’Euribor 6 mois qui est actuellement fixé à -0,27 %  auquel s’ajoute un spread de 0,75 %. Ce taux moyen est fixé par cinquante-sept banques en Europe.

« Il aura tendance à augmenter dans les prochains mois« , selon les prévisions macroéconomiques de la Banque centrale européenne. Il s’étend sur une période de six ans (2016-2022), avec une période de grâce de 7 ans et une période de paiement étalée sur 23 ans. Casablanca est la première ville à bénéficier du Programme de prêt pour résultat (PPR)de la Banque mondiale . Ce programme est conditionné à la réalisation d’un ensemble de missions et de projets.

Des indicateurs à remplir

Ces réalisations sont axées sur six indicateurs, dont un pourcentage d’augmentation de recettes fiscales municipales. Sur ce premier indicateur, Abdelaziz El Omari, le maire PJD de Casablanca, nous déclare : « nous avons augmenté nos recettes fiscales de 9 %, notre objectif à l’horizon 2021 est d’atteindre 50 % sans la TVA« . Ce premier axe intègre également la modernisation du système de gestion des recettes.

Un deuxième indicateur concerne la simplification et la numérisation des procédures administratives pour la délivrance d’autorisations liées à l’aménagement urbain et de licences commerciales. « Il est question de favoriser la promotion du secteur privé en facilitant toutes les procédures et en les numérisant. Si je suis une entreprise, je ne dois pas passer par des entraves« , nous explique Ibtissam Alaoui, chargée de communication à la BM.

Deux autres indicateurs portent sur l’amélioration de l’accès aux services de base pour les foyers des quartiers défavorisés, et le nombre de kilomètres de voirie ayant bénéficié d’opérations de réfection. « L’objectif est d’avoir 10.000 foyers raccordés à l’eau, à l’assainissement, à l’électricité sur une période allant jusqu’en 2022. Il n’y a pas de date fixe pour les atteindre, on peut décaisser le prêt dès qu’un objectif est atteint« , nous explique Augustin Maria, chef d’équipe du projet à la BM.

Ce prêt a été adopté lors du mandat du Conseil précédent, dirigé par Mohamed Sajid. Les projets dont il est question « devraient, en principe, être financés par l’excédent budgétaire de la ville« , nous déclarait en 2015 Kamal Daissaoui, ancien membre du Conseil de la ville.

article suivant

Le beau-frère du roi Felipe VI incarcéré

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.