Mohammed VI veut placer le service public au cœur du nouveau modèle de développement

Le roi a livré sa vision du nouveau modèle de développement dans un message adressé aux participants du Forum national de la haute fonction publique qui s'est ouvert ce mardi, à Skhirat.

Par

Crédit : MAP

Dans un discours adressé aux participants du Forum national de la haute fonction publique, dont le coup d’envoi a été donné ce mardi 27 février, le roi Mohammed VI a évoqué l’importance de la fonction publique et son rôle dans le nouveau modèle de développement que le Maroc compte mettre en place.

S’il reconnait avoir émis des critiques « parfois sévères » sur le rendement de l’administration publique, le souverain estime que la réforme de cette dernière est nécessaire dans l’optique de hisser sa productivité et de l’adapter aux changements intervenus à l’échelle nationale afin qu’elle contribue  aux « défis de développement » auxquels le royaume est confronté.

Pour le souverain, cette orientation « permettra indéniablement d’asseoir les fondements du modèle de développement« , et à l’administration d’ « élaborer et développer, dans des domaines variés, des politiques publiques efficaces et efficientes ».

Dans son message, le roi a appelé à l’adoption de la charte des services publics. « Notre vœu est que cette charte soit l’expression franche et vigoureuse du concept d’autorité qui englobe, in extenso, les administrations et les services publics, tous paliers et toutes catégories confondus, et, au premier chef, le système de la haute fonction publique« , a fait savoir le souverain, tout en liant cette charte à la problématique de l’efficacité de l’administration publique et des établissements de l’État.

Mohammed VI appelle également à une révision des méthodes de travail des structures administratives, à une réorganisation des modalités de gestion des ressources publiques, dans l’objectif d’optimiser les moyens à disposition.

Pour ce qui est des moyens, le souverain met l’accent sur la nécessité de doter l’administration des ressources humaines qualifiées, via la formation et à mise à niveau. « Les recrutements doivent être effectués en parfait accord avec les besoins réels de l’administration concernée et en fonction des qualifications requises pour les postes à pourvoir. Dans la même veine, il faut veiller au strict respect des critères de compétence, de mérite et d’égalité des chances au cours de ces processus d’embauche« , rappelle-t-il.

À travers son message, le roi ne manque pas d’encenser le secteur privé : « Il est souhaitable et utile de s’inspirer du modèle managérial du secteur privé, ainsi que des meilleures pratiques internationales dans ce domaine« .

article suivant

Le beau-frère du roi Felipe VI incarcéré

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.