Le résultat net part du groupe d'Attijariwafa bank en hausse de 13,3%

À l'issue de l'année 2017, les indicateurs financiers du groupe sont au beau fixe pour le groupe Attijariwafa bank. Le produit net bancaire dépasse les 21  milliards de dirhams (+10%), bénéficiant du bon comportement des différents compartiments : marge d'intérêt (+11,2%), marge sur commissions (+8,3%) et  résultat des activités de marché (+14,5%).

Par

Mohammed El Kettani, PDG d'Attijariwafa bank. Crédit: AWB

Avec une épargne collectée de 440 milliards de dirhams, et des crédits distribués de 286 milliards en 2017, le groupe Attijariwafa bank consolide sa position de premier collecteur de l’épargne et de premier financeur de l’économie marocaine selon les chiffres communiqués par la banque.

Et le groupe ne s’arrête pas là. Le management compte, avec son plan stratégique Energies 2020, capitaliser sur les nouvelles technologies digitales et le Big Data pour positionner Attijariwafa bank comme la banque relationnelle de référence pour tous les clients.

De même, 2018 sera l’année de la mise en œuvre du plan de développement d’Attijariwafa bank Egypt. Objectif: renforcer la position de cette filiale dans le paysage bancaire égyptien.

Malgré un contexte marqué notamment par la confirmation de la reprise de la croissance des crédits et par l’amélioration des risques au Maroc, tous les indicateurs financiers au titre de l’année 2017 sont au beau fixe. Preuve en est, le produit net bancaire dépasse les 21 milliards de dirhams (+10%), bénéficiant du bon comportement des différents compartiments: marge d’intérêt (+11,2%), marge sur commissions (+8,3%) et  résultat des activités de marché (+14,5%).

Attijariwafa bank a renforcé également sa solidité financière à travers l’augmentation de 3,4 milliards de dirhams des fonds propres à 50,8 milliards de dirhams (+7,2%). Le groupe affiche en outre une rentabilité des fonds propres (ROE) à 15,3%  et un retour sur actifs (ROA) à 1,4% (soit une hausse respectivement de 1,7 point et de 0,1 point).

Pour sa part, le résultat net consolidé a connu une forte évolution à 6,6 milliards de dirhams dépassant les 16%. Le résultat net part du groupe s’est établi à 5,4 milliards de dirhams (+13,3). Une performance qui s’explique principalement par la croissance organique de l’ensemble des pôles d’activité et par la consolidation de 8 mois de Attijariwafa bank Egypt.

Consolidée pour la première fois en 2017, la filiale égyptienne affiche une croissance remarquable de ses principaux indicateurs (le produit net bancaire et le résultat net s’accroissent respectivement de 27,1% et de 67,8% entre 2016 et 2017). Grâce à cette nouvelle configuration, la contribution de la Banque de détail à l’international (BDI) au résultat net part du groupe s’élève à 32% (contre 23% en 2016).

Le conseil d’administration a, par ailleurs, décidé de proposer à l’Assemblée générale ordinaire des actionnaires, la distribution d’un dividende de 12,50 dirhams par action.

article suivant

Élection des membres de la Chambre des Conseillers : le dépôt des candidatures du 24 au 27 septembre