Les professionnels de l'assurance en désaccord sur la dématérialisation des données

L'Union marocaine des agents et courtiers d'assurance (UMAC) appelle au boycott de l'application alors que la Fédération nationale des agents et courtiers d'assurances au Maroc (FNACAM) hausse le ton et tente de fédérer la profession.

Par

Photo : DR

Tout changement a ses partisans et ses opposants. La mise en place de l’application dédiée à la dématérialisation d’un ensemble de procédures administratives et d’opérations de déclaration ou de restitution développée par l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) n’échappe pas à la règle.

Baptisée « Web’Inter » la nouvelle plateforme entend améliorer les services destinés aux intermédiaires d’assurances et bureaux directs. Une plateforme boycottée par l’Union marocaine des agents et courtiers d’assurance (UMAC).

Une décision critiquée par la Fédération nationale des agents et courtiers d’assurances au Maroc (FNACAM) qui estime qu’elle ne repose « sur aucune raison objective« .

La Fédération incite les assureurs à accompagner ce changement qui vient répondre à un besoin exprimé par ces derniers et l’autorité de contrôle du secteur. Ceci d’autant plus que la digitalisation est devenue une nécessité plus qu’une réalité et que personne ne peut rester en retrait par rapport aux évolutions technologiques.

Autre sujet chaud du secteur, la TVA appliquée aux compagnies d’assurance. La FNACAM maintient toujours son discours par rapport à la position de la profession « c’est une taxe que nous rejetons, et pour cause, elle est indue ».  Les négociations sont bien avancées avec la direction générale des impôts et  » qu’une solution sera bientôt trouvée« .

Enfin, la FNACAM appelle à ouvrir les négociations avec les compagnies d’assurances afin de trancher sur la question de la rémunération des intermédiaires étant donné que « cette question ne relève plus de l’autorité de contrôle« , précise le communiqué de la fédération.

article suivant

Nordin Amrabat pourrait donner son nom à une avenue à Nador

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.