Le roi réclame une "réflexion nationale" sur le nouveau modèle de développement

Dans son message adressé au 3e Forum parlementaire sur la justice sociale qui a démarré ce lundi, le roi réaffirme, comme dans son discours du 13 octobre, que le débat sur le modèle de développement doit être "national". Nouveauté: seules les constantes de la nation font office de limites.

Par

Crédit: AFP

Le coup d’envoi du 3e forum parlementaire de la justice sociale a été donné ce lundi 19 février à Rabat sous le thème  À cette occasion, un discours a été lu au nom du roi Mohammed VI. Le souverain y évoque la question du  modèle de développement, principale thématique de cette rencontre.

Reprenant son discours prononcé devant le parlement au mois d’octobre dernier, le souverain affirme que le modèle jusque là adopté par le Maroc « ne permet plus, désormais, de répondre aux demandes et aux besoins croissants des citoyens ni de réduire les inégalités sociales et les disparités spatiales. Il ne peut, en conséquence, favoriser l’avènement d’une justice sociale ».

Pour Mohammed VI, la réévaluation du modèle de développement doit permettre la révision de « l’ordre de priorité donné à certains chantiers économiques et à des programmes sociaux spécifiques« .

La nouvelle vision du modèle de développement marocain doit, selon le souverain, prendre en compte « une vision intégrée de ce que seraient à la fois le modèle politique, économique et social de notre pays et le système de gouvernance centrale et territoriale, envisagé sous tous ses aspects, y compris le dispositif juridique qui le régit« .

Le souverain réclame dans son message une réflexion « d’envergure nationale » qui devra n’être « assujettie à aucune limite ni à aucune condition, dans la mesure où elle s’inscrit dans le respect de la Constitution et des constantes nationales qui y sont prévues« .

article suivant

Dernière minute, réorganisation, blocage… Bis repetita pour les Marocains résidant à l’étranger