Pour Othman Benjelloun, l'intégration de la CEDEAO "pour très bientôt"

Tanger Tech, Chine, Afrique, CEDEAO... le président du groupe BMCE, Othman Benjelloun, fait le point sur l'état d'avancement de ses investissements.

Par

Crédit : Toumi / TelQuel

Dans un long entretien accordé à nos confrères de Médias24le président de BMCE Bank of Africa évoque les ambitions de son groupe pour 2018. Othman Benjelloun a placé la nouvelle année sous le signe du développement des activités bancaires et autres de son groupe, avec un accent particulier mis « en Chine et en Afrique« , confie-t-il.

Avec l’élargissement du réseau du groupe Bank of Africa (BOA) en 2017 par l’obtention d’une licence bancaire au Cameroun, Benjelloun espère implanter son groupe dans « cinq nouveaux pays dont l’Afrique du Sud et le Zimbabwe » d’ici la fin de l’année. Une stratégie d’augmentation des investissements en Afrique dont l’objectif est de passer de 5.300 à 10.000 puis 20.000 salariés que compte le groupe sur le continent.

Interrogé sur l’intégration du Maroc à la CEDEAO, Othman Benjelloun affirme que « c’est pour très bientôt« .  Selon lui, le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) qu’il préside est « mêlé de près aux négociations qui devraient bientôt aboutir« .

Durant son entretien, il explique en outre le choix de l’Afrique comme priorité par « la réintégration du Maroc dans sa famille de l’UA et les négociations politiques avec la CEDEAO, qui vont entraîner selon Benjelloun, des belles répercussions économiques pour nos activités« .

De Casablanca à Shanghai

Le patron de BMCE évoque aussi la cité Mohammed VI Tanger Tech. « Nous avons déjà obtenu des résultats probants avec plusieurs conventions signées en décembre dernier, poursuit l’homme d’affaires, affirmant que la dynamique d’installation des entreprises chinoises à Tanger « est bel et bien enclenchée. »

Pour ce qui est des activités en Chine, Benjelloun confie qu’une succursale BMCE spécialisée dans la banque commerciale et d’affaires sera basée à Shanghai et deviendra opérationnelle en septembre ou octobre 2018. « Nous avons fini par obtenir une licence de banque universelle alors que jusque-là, nous n’avions qu’un simple bureau de représentation à Pékin qui avait ouvert en 2000. »

Pour la tour BMCE, « l’inauguration aura lieu fin 2020 ou début 2021« , annonce l’homme d’affaires, précisant que les « travaux de fondation qui viennent de démarrer (…) devraient prendre 7 à 8 mois« .

« Un tiers de l’édifice sera consacré à des bureaux, un autre à des appartements résidentiels de très haut standing et le dernier aux étages supérieurs à un hôtel« , détaille Othman Benjelloun. Les bureaux de la BMCE occuperont « un étage sur les 50 que comportera la tour qui devrait coûter entre 4 et 5 millards de dirhams« .

Autre volet, plus anecdotique : les révélations du patron sur l’esprit d’entreprise de BMCE : « dans notre groupe, plusieurs termes sont bannis de notre lexique. Il est interdit de dire les mots impossible, fatigue, retraite et c’est valable pour tout ce qui a une connotation négative.  Notre rôle est de rendre positif tous les facteurs négatifs et tous les matins, mes collaborateurs dessinent cinq fois au stylo le signe positif avant de commencer leur journée », explique-t-il.

article suivant

Le nouveau maillot du Maroc fait encore polémique

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.