Bourita à Alger : "le bon voisinage est une valeur... et ça tout le monde le sait !"

Nasser Bourita s'est laissé aller à un peu d'humour à la fin de son allocution lors de la 14e réunion des ministres des Affaires étrangères des pays membres du dialogue en méditerranée occidentale "5+5".

Par

Participera ? Participera pas ?  Jusqu’à dimanche matin, nul ne savait si le ministre des Affaires étrangères marocain allait se rendre à Alger, pour prendre part à la 14e réunion des ministres des Affaires étrangères des pays membres du dialogue en méditerranée occidentale « 5+5 ». C’est que quatre jours plus tôt, le Premier ministre algérien sous-entendait que le Maroc cherchait à « couler l’Algérie sous le haschich et la cocaïne« .

Nasser Bourita s’est alors laissé désirer. Il est finalement arrivé dimanche 21 janvier à Alger, alors que son homologue avait reçu, la veille, les autres participants au sommet. « On ne sait pas à quoi ils jouent » a déclaré un diplomate algérien au site d’information algérien Tout sur l’Algérie (TSA), agacé par le comportement du ministre marocain. Le dernier vol de la Royal Air Maroc est arrivé samedi après-midi avec à son bord la délégation marocaine.

D’après TSA, Nasser Bourita est arrivé ce dimanche pour « éviter un accueil par son homologue Abdelkader Messahel. » En citant des sources diplomatiques algériennes, le site d’information explique que le ministre marocain « a essayé de faire capoter la réunion en demandant un report puis s’est ravisé en comprenant que le Maroc a tout à perdre en boycottant la réunion d’Alger  », avait confié une source algérienne à TSA.

Une chose est sûre, Bourita a bien honoré ses hôtes algériens de sa présence et a même gratifié Messahel d’une accolade. Il a tenu toutefois à répondre aux sorties surprenantes du chef de la diplomatie algérienne qui  avait accusé Royal Air Maroc de transporter « autre chose que des passagers », et les entreprises marocaines sur le continent de « blanchir l’argent du haschich« . Précisant : « Et ça tout le monde le sait !« . Une phrase que même la compagnie aérienne nationale a détourné lors de la qualification de l’équipe nationale à la prochaine coupe du monde.

Lors de son allocution, le ministre marocain a déclaré : « Je ne saurais terminer sans souligner, avec force, que la stabilité de notre région est fondamentale. Elle est trop précieuse pour que l’on teste sa solidité. Cette stabilité ne se fait pas à coup de déclarations farfelues. La coopération régionale n’a jamais progressé par des accusations légères ». Et de conclure : « Davantage qu’un principe, le bon voisinage est une valeur et un engagement, pour les Etats aussi, pour les Etats surtout. La stabilité n’est pas compatible avec l’irresponsabilité. Et ça, tout le monde le sait ! »

article suivant

Un premier suspect arrêté dans l'affaire des viols présumés sur les saisonnières marocaines

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.