Inzegane : promesses de sanctions après l'émoi suscité par la vidéo d'un élève lavant la voiture d'un enseignant

La vidéo d'un élève nettoyant les roues de la voiture d'un enseignant d'une école primaire a choqué les internautes. Si le professeur concerné assure qu'il s'agissait d'une punition, le ministère de l'Éducation promet des sanctions.

Par

La vidéo publiée sur YouTube en fin de semaine dernière a fait scandale : on y voit un enfant de sixième année (CM2) laver les roues de la voiture d’un enseignant de son école primaire située à Tarasst, Inzegane.

La direction régionale du ministère de l’Éducation nationale a adressé ce mardi des demandes d’éclaircissements écrites à quatre cadres de l’école Ibn Khaldoune, dont le directeur de l’établissement, selon les informations de Telquel Arabi.

Pour Aida Bouknine, directeur régional du ministère à Agadir-Aït Melloul, « les faits sont là ». Le responsable promet des sanctions. « L’administration a entamé la procédure d’investigation auprès des cadres pédagogiques et administratifs et prendra les sanctions exemplaires (…) La place d’un élève est dans la classe. Dans ce cas, il a été privé d’enseignement sans justification légale« , nous assure-t-il.

Que s’est-il passé ? L’élève sur la vidéo  a été « puni » lors de la récréation. L’enseignant concerné, Abderrahmane Hatimi, assure à Telquel Arabi qu’il s’agissait d’une sanction disciplinaire contre le jeune garçon coupable d’avoir « sali la voiture avec un pot de yaourt« .  » Je voulais corriger le mauvais geste de l’élève« , poursuit l’enseignant. Le jeune de la vidéo a pour sa part confirmé avoir jeté du yaourt sur les roues de la voiture.

article suivant

En conflit avec ses pilotes, la RAM annonce l’annulation de 10 vols

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.