Abdelkader Daioui, père des mineurs de Jerada : "On m’a promis beaucoup, mais je n’ai encore rien reçu"

Le père des deux mineurs morts dans l’effondrement un puits d’extraction de charbon à Jerada vendredi dernier témoigne.

Dans son modeste domicile à Hassi Bilal, près de la station thermique de Jerada, le père des deux frères Houssain (30 ans) et Jedouane (23 ans) Daioui nous reçoit. « Je n’ai pas de quoi faire vivre mes enfants et petits-enfants (…) Je n’ai plus de santé, ni d’yeux et pas de ressources« , se plaint-il au micro de Telquel arabi.

Un quotidien rendu encore plus compliqué par la disparition tragique de ses deux fils, morts dans l’effondrement d’un puits clandestin d’extraction de charbon. « Mes fils travaillaient pour faire vivre leur famille, mais aussi ma femme, mes autres enfants, et moi-même », poursuit le père des défunts.

Mohamed Daioui assure avoir reçu plusieurs personnalités locales, notamment le wali, le gouverneur, le pacha, et les caïds depuis le drame. « Ils sont tous venus me voir, ils m’ont présenté  leurs condoléances et je les en remercie« , dit-il, expliquant aussi avoir reçu beaucoup de promesses, mais pas encore suffisamment d’aide concrète. « On m’a promis beaucoup, mais je n’ai encore rien reçu  (…) Ils ont noté l’adresse de la maison, et celle des jeunes orphelins et on attend« , témoigne le père de famille.

article suivant

"Arabiyat" : ode aux femmes arabes en dix films

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.