Éolien : Le parc Khalladi injecte ces premiers kilowatts dans le réseau électrique

Les premiers kilowatts produits par le parc éolien Khalladi ont été injectés dans le réseau haute tension pour alimenter directement les industriels.

Par

Le Maroc compte produire 2000 MW d’énergie éolienne à l’horizon 2020. Crédit: AFP
Le Maroc compte produire 2000 MW d’énergie éolienne à l’horizon 2020. Crédit: AFP

Une application concrète de la  loi 13-09, permettant aux producteurs privés de vendre de l’électricité d’origine renouvelable aux entreprises. Dans un communiqué publié ce lundi 18 décembre, ACWA Power annonce que le parc éolien  Khalladi, situé aux environs de Tanger, a démarré la production d’électricité qui sera directement injectée dans le réseau électrique.

En effet, les premiers kilowatts produits par ce parc qui dispose d’une capacité installée de 120 mégawatts ont été injectés dans le réseau électrique de haute tension. Le communiqué précise que le parc éolien, qui « produira approximativement 380 GWh par an (équivalent à la consommation annuelle moyenne d’une ville de 400.000 habitants), alimentera directement de grands clients industriels connectés au réseau de haute tension ».

« Cette réalisation importante dans le déploiement de l’énergie éolienne à travers le projet Khalladi, développé sous le régime de l’IPP (production indépendante d’électricité), témoigne de l’engagement d’ACWA Power à créer de la valeur au Maroc. Aujourd’hui marque une étape importante au titre de nos ambitieux objectifs de développement au Maroc« , relève Paddy Padmanathan, CEO d’ACWA Power.

Le parc Khalladi se compose de 40 turbines éoliennes de 3 MW chacune, construites par l’équipementier Vestas. Ce dernier se chargera également de l’exploitation et de la maintenance. Chaque turbine est installée sur une tour de 80 mètres et équipée de 3 pales de 45 mètres.

Le démarrage des premières turbines permet immédiatement l’approvisionnement en électricité. Les dernières turbines seront opérationnelles dans un délai de quatre mois.

« La connexion des premières turbines du parc éolien Khalladi au réseau national d’électricité, et le début de fourniture de l’énergie verte à nos clients, marque le franc succès d’un long processus de développement auquel Infra Invest a activement contribué« , déclare pour sa part Abdellatif Nasserdine, directeur général d’Infra Invest, société de gestion du Fonds ARIF qui a financé la création du parc.

Ce projet a nécessité un investissement de 1,7 milliard de dirhams et a été financé par une dette à long terme, principalement avec la contribution de la BERD en collaboration avec le Fonds pour les technologies propres (CTF) et BMCE.

Khalladi est le premier projet d’énergie renouvelable à être financé par la BERD au Maroc, sur la base de financements contractuels et sans aucune subvention, est-il précisé dans le communiqué.

article suivant

Hammouchi a reçu le chauffeur du triporteur agressé par un policier

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.