AMMC : un marché boursier bien portant pour l'année 2016

Les valeurs des principaux indices boursiers (MASI, MADEX et FTSE Morocco) ont enregistré des hausses situées entre 30 et 45%. 

Par

Nezha Hayat, présidente de l'AMMC

L’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) a présenté, le 6 décembre, son premier rapport devant le Chef du Gouvernement consacré aux performances boursières de l’année 2016.  Contrairement à une année 2015 durant laquelle sa valeur a baissé de 7,5%, l’indice boursier des valeurs cotées sur la bourse de Casablanca (MASI) a connu une bonne 2016 marquée par une bonne performance ( hausse de la valeur de 30,46%). . Cette tendance haussière a également été constatée pour les indices FTSE CSE Morocco 15 (15 principales valeurs) et MADEX (62 valeurs les plus actives sur la place de Casablanca), dont les valeurs ont respectivement connu  une hausse  de 44,36% et 31,59%.

Evolution des indices MASI, MADEX et FTSE CSE Morocco 15 en 2016

évolution des indices

Il est important de relever que cette progression est le fruit des résultats positifs réalisés par la quasi-totalité des indices sectoriels, notamment l’industrie (Chimie, Immobilier, Pétrole & Gaz, BTP, Electricité, Mines…) et les services (Banques, Assurances, Transport…). En effet, seul l’indice « ingénierie et biens d’équipements industriels » a enregistré une diminution de sa performance de 1,7% en 2016.

Répartition de la capitalisation boursière par secteur d’activité en 2016

répartition sectorielle

Par ailleurs, la capitalisation boursière de la place de Casablanca a été de 583 milliards de dirhams à fin 2016, contre 453 milliards de dirhams à fin 2015, soit une hausse de 28,6%. Cette appréciation est attribuable à l’introduction en bourse de Marsa Maroc ainsi qu’aux opérations d’augmentation de capital réalisées par RISMA (opérateur touristique), Auto-Hall et Lafarge Holcim Maroc. 

Répartition du volume des transactions sur le marché central par catégories d’investisseurs

répartition investisseurs

En ce qui concerne, la répartition du volume des transactions sur le marché central par type d’investisseurs, on constate une forte  progression des transactions enregistrées par les personnes physiques marocaines dont le volume a doublé en 2016, à l’achat et à la vente, faisant passer la part de cette catégorie d’investisseurs de 5% à 11% entre 2015 et 2016. 

S’agissant des OPCVM (organismes de placements collectifs en valeurs mobilières), ils ont également enregistré une appréciation de 4 points de leur poids, passant de 23 % à 27 %. Les personnes morales étrangères, quant à eux, ont enregistré une progression de 35% de leurs volumes à l’achat alors que leur part dans le volume global du marché est restée relativement stable en passant de 12% à 13%. 

article suivant

Expo 2020 Dubaï : le Maroc annonce les grandes lignes de sa programmation