Des enseignants manifestent dimanche contre les agressions dont ils sont victimes

En réaction aux récentes affaires d'agressions physiques à l'encontre des instituteurs, trois syndicats de l'enseignement comptent organiser "une marche pour la dignité" ce dimanche 3 décembre à Rabat.

Par

(Photo d'illustration) Sit-in enseignants stagiaires Crédit : Rachid Tniouni.

Après une grève nationale les 8 et 9 novembre, trois syndicats d’enseignants organisent « une marche de l’unité pour la dignité de la famille éducative » dimanche 3 décembre. La marche, prévue à 11 heures, démarrera de la place Bab El Had à Rabat. « L’appel à manifester n’est pas restreint à la famille éducative, il concerne également les parents d’élèves, les acteurs politiques, associatifs, médiatiques et syndicaux, dans l’optique de sauver l’école publique menacée de déperdition« , peut-on lire dans le communiqué conjoint de la Fédération nationale des fonctionnaires de l’enseignement (UNTM), la Fédération nationale de l’enseignement (UMT) et la Fédération libre de l’enseignement (UGTM).

Les trois syndicats indiquent que « la marche n’est pas dirigée contre les élèves, mais plutôt en leur faveur, celle de leur école et de ceux qui veillent à leur éducation et leur enseignement », poursuit le communiqué ajoutant qu’il s’agit « d’un appel au secours visant à inculquer les principes de clémence et de tolérance au lieu de la haine et la violence ».

article suivant

6 août : 14 morts et 1.144 nouveaux cas en 24 heures, ​29.644 au total