Le programme chargé d’Édouard Philippe et de ses neuf ministres au Maroc

Le Premier ministre Édouard Philippe à sa sortie de l'Élysée, le 9 août 2017 (crédit: AFP)

Le chef du gouvernement français, accompagné de neuf de ses ministres et secrétaires d’État, a atterri ce mercredi soir à Rabat. Entretiens bilatéraux, forum économique, rencontres de haut niveau…un programme particulièrement chargé attend la délégation, qui devrait conclure plusieurs dizaines de partenariats.

Le Falcon français devrait se poser à 19h, sur le tarmac de l’aéroport international de Rabat-Salé. Le Premier ministre, Édouard Philippe, y sera accueilli par son homologue marocain, Saâdeddine El Othmani. Après un tête-à-tête à la Primature, les deux hommes se retrouveront pour un dîner officiel.

Le lendemain, à partir de 7h45, l’hôte effectuera une brève visite au Mausolée Mohammed V, avant de prendre la route jusqu’à l’Amphitrite Palace Resort de Skhirat, une trentaine de kilomètres plus au sud. Lui, Saâdeddine El Othmani et Miriem Bensalah, présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), y lanceront officiellement les travaux du Forum économique franco-marocain.

Rassemblant quelque 150 chefs d’entreprises des deux pays, sous le thème « Bâtir des ponts pour la croissance et l’emploi », l’atelier devrait aboutir à la signature d’importants contrats dans les domaines des énergies renouvelables, des transports ou encore du développement territorial.

Lire aussi : Macron, Philippe, Le Drian : Trois visites d’officiels français coup sur coup au Maroc

Le Premier ministre français et le chef du gouvernent marocain se rendront ensuite au Centre international des conférences voisin, pour inaugurer la treizième Rencontre de haut niveau (RHN) entre les deux nations. Côté tricolore, six ministres (Justice, Culture, Éducation nationale, Sports, ainsi que les ministres délégués à l’Intérieur et à l’Écologie) et trois secrétaires d’État (Économie, Affaires européennes et Armées) seront présents, tandis que les Marocains seront représentés par des personnalités telles les ministres de l’Agriculture, Aziz Akhannouch, et de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy.

Selon Matignon, le sommet devrait permettre de conclure une dizaine d’accords de coopération, en matière de sécurité civile, d’administration, de numérique, de culture, de sport ou encore d’éducation. Les questions internationales (Afrique, crises du Golfe et de Libye) seront également abordées, ainsi que la lutte contre le terrorisme et la collaboration judiciaire.

À 10h45, le cortège diplomatique reviendra à Rabat, pour le conclave de la Haute commission mixte, au ministère des Affaires étrangères. À noter que Jean-Yves Le Drian, déjà venu au Maroc en octobre dernier, et Nasser Bourita, en voyage en Chine, devraient être absents des échanges.

Lire aussi : TGV : Le Drian survole un essai à 275 km/h…et l’AFD aligne 80 millions d’euros pour finir les travaux

Édouard Philippe, qui était déjà venu deux fois à Tanger lorsqu’il était maire du Havre, inspectera pour finir le campus que l’ESSEC (École supérieure des sciences économiques et commerciales) de Cergy-Pontoise a ouvert, en début d’année, à la Plage des Nations. La France souhaite effectivement faire du Royaume la tête de proue de sa politique éducative en Afrique – cinq « grandes écoles » et 38 établissements français y sont déjà implantés, soit le plus vaste réseau hors de l’Hexagone. L’avion primoministériel redécollera en fin d’après-midi.

Lire aussi : L’Essec Business School inaugure son campus Afrique-Atlantique à Rabat

Après la Tunisie en octobre et le Maroc en novembre, le n°2 de l’exécutif français devrait se rendre « prochainement » en Algérie, pour y participer à un séminaire gouvernemental.

article suivant

Doléances financières des médecins privés : où en sont les négociations avec le ministère ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.