Quelles entreprises dominent le top 500 au Maroc?

Quelles entreprises dominent le top 500 au Maroc ?

Malgré un taux de croissance du PIB de 1,2% en 2016, le plus bas depuis l’an 2000, les 500 entreprises marocaines sont parvenues à améliorer leurs revenus.

Par

Crédit : AIC Press

Comme chaque année depuis 16 ans, le magazine Économie & Entreprises a réalisé en partenariat avec Kompass, spécialiste de l’information B to B, un classement des 500 plus grandes entreprises marocaines.

Un classement en tête duquel s’est maintenu le géant mondial du phosphate, le groupe OCP, malgré une baisse notable de près de 11 % de son chiffre d’affaires qui atteignait 42,47 milliards de dirhams en 2016.

La deuxième position est occupée par Maroc Telecom, tandis que l’ONEE complète le podium. Le top 10 est relativement similaire à celui de l’année 2016. Seuls changements notables, l’absence de la SAMIR, et le léger recul de la Société marocaine des tabacs au 12e rang cette année.

Rang Société Secteur
1 OCP Group Mines et énergie
2 Maroc Télécom Informatique, NTI et télécoms
3 ONEE Mines et énergie
4 Renault Commerce Maroc Automobiles et équipement
5 Afriquia SMDC Hydrocarbures
6 Royal Air Maroc Transports et Logistique
7 Vivo Energy Maroc Hydrocarbures
8 Marjane Holding Grande distribution, commerce
9 Taqa Morocco Mines et énergie
10 Total Maroc Hydrocarbures[/encadre]
Sept entreprises ont intégré le top 100 avec un chiffre d’affaires compris entre 924 millions et 1,8 milliard de dirhams, il s’agit de :

Rang Société Secteur
56 Société Centrale de Boissons Gazeuses Agroalimentaire-agriculture-pêche
60 Agence Spécial Tanger Méditerranée Offices et services d’utilité publique
65 Riva Industries Industrie métallurgique et mécanique
69 Stock Pralim Agroalimentaire-agriculture-pêche
77 Société Marocaine des Voitures Nippones Automobiles et équipement
94 Anouar Al Mostakbal Offices et services d’utilité publique
95 Régie Eau et Electricité Kénitra Offices et services d’utilité publique[/encadre]
Les 500 plus grandes entreprises marocaines © Edition 2017

Au niveau du secteur média et communication, la SNRT (132e) qui perd sept places et la sortie de Soread 2M dénotent de nombreuses difficultés.

Côté marge, la compagnie minière de Touissit (191e au classement global par chiffre d’affaires) se place en pole position avec 38,9 %. Parmi les entreprises qui ont doublé leur CA, figure la S’Tours Voyages (206e rang) avec une augmentation de 91,4 % de son CA.

Dans l’industrie métallurgique et mécanique, Trarem Afrique réalise un bon de 39 rangs,  passant de la 479e place en 2016 à la 440e cette année.

Par ailleurs, avec un environnement international incertain et des conditions météorologiques difficiles, la croissance du chiffre d’affaires de 399 entreprises ayant communiqué leurs résultats financiers se situe à 3,3 %.

À noter aussi que le taux moyen de rentabilité de 342 entreprises qui ont communiqué leurs résultats est de 6,7 %. À noter que le secteur BTP et infrastructures continue à peser dans le chiffre d’affaires global des 500.

Bilan du poids des secteurs dans le classement 2017

Secteur Poids (en %)
Agroalimentaire-agriculture-pêche 19,4
BTP et infrastructures 12,4
Industrie métallurgique et mécanique 7,8
Chimie et plasturgie 6,8
Automobiles et équipement 6,2
Pharmacie et cosmétique 6
Industrie électrique et électronique 5,6
Informatique, NTI et télécoms 5,6
Services divers et conseil 4,6
Grande distribution, commerce 4,4
Textile, cuir et habillement 4,2
Transports et logistique 4
Bois et papier 2,8
Mines et énergie 2,4
Hydrocarbures 2,2
Offices et services d’utilité publique 2,2
Tourisme, restauration et hôtellerie 1,8
Bien d’équipement industriel 1,6
Communication et médias 1,6
Promotion immobilière 1,2[/encadre]
Les 500 plus grandes entreprises marocaines © Edition 2017

Pour ce qui est du classement du top 100 Croissance, la première place est revenue à Medicable, opérant dans le secteur de l’industrie électrique et électronique, et qui a réalisé une croissance de 558,4 % avec un chiffre d’affaires de 2,27 milliards de dirhams.

Renault Trucks Maroc, premier lors de l’édition précédente du classement selon le critère de la croissance, a quitté ce classement cette année à cause d’une baisse de 76,4 % de son chiffre d’affaires.

En matière de rentabilité, Maroc Telecom, 2e au classement global, détrône le leader des phosphates, avec un résultat net de 5,59 milliards de dirhams contre 3,77 milliards de dirhams en 2016 pour l’OCP. Sur cet indice, l’opérateur historique de télécoms est suivi par la Société chérifienne d’auto location (479e rang) avec 38,9 % de marge de rentabilité. La société Energie Electrique de Tahraddart (EET), 135e rang en termes de chiffre d’affaires avec 605 millions de dirhams, a décroché la 3e place pour ce qui est de la rentabilité, avec 33,8 %.

article suivant

Onze détenus du Hirak à Casablanca graciés par Mohammed VI pour l’Aid

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.