Sommet UA-UE: Mohammed VI reçoit le président de la commission de l'Union africaine

Sommet UA-UE : Mohammed VI reçoit le président de la commission de l'Union africaine

Mohammed VI reçoit Moussa Faki le 3 novembre 2017 au Palais royal de Rabat Crédit: MAP

Mohammed VI a reçu ce vendredi au palais de Rabat Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine (UA), alors que la participation de la RASD au sommet UA-UE d’Abidjan divise toujours l’organisation panafricaine. 

À moins d’un mois de la tenue du Sommet Union africaine (UA) – Union européenne (UE) les 29 et 30 novembre à Abidjan, le président de la Commission de l’UA, le Tchadien Moussa Faki a rencontré Mohammed VI au Palais royal de Rabat. Les « prochaines échéances continentales » ont été à l’ordre du jour de cet entretien, selon un communiqué du Cabinet royal qui ne s’étend pas davantage.

La question de la participation de la RASD, membre de l’UA, à ce sommet divise l’organisation panafricaine. Le 16 octobre, après un débat houleux, le Conseil exécutif de l’UA a confié à Moussa Faki le soin de mener des « consultations de haut-niveau » pour parvenir à un « consensus » avant le 27 octobre sur ce point, faute de quoi de précédentes décisions de l’UA s’appliqueraient pour que la RASD soit invitée.

Lire aussi : UA-UE : Consultations au sommet sur la présence de la RASD à Abidjan

Le 28 octobre, Moussa Faki publiait un communiqué alambiqué ne permettant pas de trancher la question, mais indiquait sur Twitter que « tous les membres de l’UA sont invités et attendus au sommet UA-UE« . Selon SPS, l’agence de presse du Polisario, « la RASD a reçu une correspondance le 27 octobre de la part de la Commission de l’UA (bureau du président), à la lumière d’une note de la Côte d’Ivoire invitant tous les États membres de l’UA, sans exclusive, à participer au 5e Sommet participatif qu’abritera Abidjan les 29 et 30 novembre 20170« .

Selon le cabinet royal, Moussa Faki a en outre relevé « l’apport important du Maroc depuis son retour, en janvier dernier, au sein de sa famille institutionnelle panafricaine, à l’agenda de paix, de stabilité et de développement du Continent« . Le Tchadien a également salué l’action royale en faveur « d’une coopération Sud-Sud interafricaine et l’engagement du souverain en tant que leader sur la question de la migration au sein de l’Union africaine« .

L’entretien a, en outre, porté sur les défis auxquels fait face l’Afrique et les opportunités pour assurer « l’émergence économique (le) développement social et la stabilité politique » du continent.

Côté marocain, le conseiller royal Fouad Ali El Himma et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Nasser Bourita ont participé à la rencontre. Moussa Faki était quant à lui accompagné de son ami et conseiller stratégique principal Mohamed Hassan Ould Labate, ancien ministre des Affaires étrangères de Mauritanie en tenue traditionnelle saharo-sahélienne.

Moussa Faki doit rester deux jours au Maroc, pour une visite à l’invitation du gouvernement marocain.

article suivant

Onze détenus du Hirak à Casablanca graciés par Mohammed VI pour l’Aid

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.