Le Premier ministre algérien soutient "à 100%" Messahel

Dans un entretien à la radio Chaîne 3, Ahmed Ouyahia a affirmé soutenir "à 100%" son ministre des Affaires étrangères qui avait accusé les banques marocaines "de blanchir l'argent du haschich".

Par

Ahmed Ouyahia. Crédit DR

Dans un entretien accordé ce mercredi 25 octobre à la radio algérienne Chaîne 3, Ahmed Ouyahia, a été interrogé sur la position du Rassemblement national démocratique (deuxième force politique algérienne), dont il est le chef, après la sortie d’Abdelkader Messahel « et la réaction violente et médiatique du royaume chérifien« .

Le Premier ministre s’est déclaré « derrière son gouvernement à 100% ». « Si nos voisins s’en émeuvent, tant mieux pour eux, ou tant pis pour eux. Ce n’est pas notre problème« , a-t-il ajouté.

Pour rappel, le ministre des Affaires étrangères algérien, Abdelkader Messahel, avait notamment accusé les banques marocaines « de blanchir l’argent du haschich » lors d’un évènement le 21 octobre. Ce à quoi le ministère des Affaires étrangères marocain a réagi en convoquant le chargé d’affaires de l’ambassade d’Algérie à Rabat. Un entretien durant lequel il lui a été signifié « le caractère irresponsable » de la sortie de son chef de la diplomatie. Rabat a par la suite rappelé son ambassadeur à Alger pour consultation.

Lire aussi : Maroc-Algérie: réactions en chaîne après la sortie « irresponsable » de Messahel

article suivant

Droits de douane, amnistie fiscale, paiement mobile : ce que prévoit le PLF rectificative 2020