Deux régions ont créé près de la moitié de la richesse nationale

Une note d'information du Haut commissariat au plan "relative aux comptes régionaux de l'année 2015" détaille la contribution de chaque région à la création de la richesse nationale.

Par

Crédit : DR

Les régions Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra ont, à elles seules, créé 48,2 % du PIB (967,5 milliards de dirhams) en valeur en 2015, soit « près de la moitié de la richesse nationale », indique le HCP dans une récente note d’information relative aux comptes régionaux. La même source ajoute que la région Casablanca-Settat a contribué à 48,1 % de la croissance du PIB en 2015, estimée à 4,5 % par le HCP. La contribution de la région Rabat-Salé-Kenitra à la croissance est évaluée à 8 %.

Selon le HCP, « 5 régions ont généré 40,4 % du PIB : la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima avec 10,1 %, de Fès-Meknès avec 9 %, de Marrakech-Safi avec 8,9 %, de Souss-Massa avec 6,5 % et  de Béni Mellal-Khénifra avec 5,8 % ». Par ailleurs, les régions de l’oriental (4,8 %), de Drâa-Tafilalet (2,6 %) et les trois régions du sud (3,9 %) n’ont contribué qu’à hauteur de 11,3 % à la création de PIB en valeur, un chiffre à peine supérieur à celui de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (10,1 %).

En 2015, « l’écart absolu moyen (la moyenne des écarts absolus entre le PIB des différentes régions et le PIB régional moyen) est passé de 53,1 milliards de dirhams en 2014 à 56,9 milliards« . Dans ce sens, le HCP estime que « les disparités du PIB entre les régions se sont accentuées ».

« Les activités économiques sectorielles restent l’apanage d’un nombre limité de régions »

Les régions Rabat-Salé-Kenitra, Fès-Meknès et Casablanca-Settat ont contribué pour 58,9 % à la création de la valeur ajoutée nationale du secteur primaire (agriculture et pêche) en 2015. Avec 56,7 %, les régions Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Casablanca-Settat restent les principales pourvoyeuses de valeur ajoutée de l’industrie en 2015. Concernant le secteur tertiaire, la participation des régions Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra et Tanger-Tétouan-Al Hoceima a atteint 59,3 %.

5 régions ont un PIB par habitant supérieur à 30.000 dhs

Au niveau national, le PIB par habitant s’est élevé à 28953 dhs en 2015. Seules 5 régions ont un PIB par habitant supérieur à cette moyenne. « Il s’agit des régions de Dakhla-Oued-Ed Dahab (74254 dhs), de Casablanca-Settat (45846 dhs), de Laayoune-Saguia al Hamra (40154 dhs), de Rabat-Salé-Kénitra (34271 dhs) et de Guelmim-Oued Noun (30102 dhs)« . La région Drâa-Tafilalet enregistre le PIB/habitant le plus faible dans le pays, avec 15494 dhs.

 

article suivant

La Fondation des musées fait appel à des experts chinois pour restaurer ses oeuvres

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.