Mali 0-0 Maroc : les Lions n'ont plus le droit à l'erreur

Alors qu'ils pouvaient prendre la tête du groupe C après la défaite de la Côte d'Ivoire face au Gabon, les Lions de l'Atlas ont trébuché sur la pelouse du stade de Bamako face au Mali.

Par

Les Lions de l'Atlas, prêts à en découdre Crédit : Rachid Tniouni/ TelQuel

Un pénalty -manqué par Ziyech- et un face à face -raté par Oussama Tannane- n’ont pas suffi au Maroc pour inscrire le but synonyme de victoire et de la place de leader dans le groupe C. Malgré une domination quasi-totale, les hommes d’Hervé Renard ont manqué de réalisme devant le gardien malien Djigui Diarra.

Dès le début de la rencontre, les marocains ont imposé leur loi, sur la pelouse difficile du stade du 26 mars de Bamako. Mbark Boussoufa, servi par Khalid Boutaïb, se heurtait au portier adverse. Celui-ci a ensuite gagné son face à face avec Boutaïb juste avant la pause.

Au retour des vestiaires, les Lions ont poursuivi leurs offensives sur le camp malien. A moins de 20 minutes de la fin de la rencontre, Boussoufa obtenait un pénalty après avoir été fauché par Mahamdou Ndiaye. Hakim Ziyech, virevoltant lors du match aller (6-0), le tire mais se heurte à Djigui Diarra. Quelques minutes plus tard, c’est Oussama Tannane qui manque le cadre après s’être isolé face au gardien.

La Côte d’Ivoire, surprise à domicile par les Léopards du Gabon (1-2), reste en tête du groupe C, à un point du Maroc. Les hommes d’Hervé Renard n’auront plus le droit à l’erreur lorsqu’il reçevront le Gabon à Casablanca en octobre prochain, avant la « finale » contre la Côte d’Ivoire le 6 novembre.

article suivant

La France championne du monde pour la 2e fois de son histoire

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.