Le ministère du Tourisme dément la signature de contrats avec Hassan Belkhayat – Telquel.ma

Le ministère du Tourisme dément la signature de contrats avec Hassan Belkhayat

Le cabinet de la secrétaire d'État au Tourisme Lamia Boutaleb nie avoir confié une mission au cabinet Southbridge A&I appartenant à Hassan Belkhayat, son collègue au bureau politique du RNI.

Par

Lamia Boutaleb en compagnie du ministre du tourisme Mohamed Sajid. © MAP

Lamia Boutaleb, secrétaire d’État au Tourisme, est accusée par plusieurs médias de conflit d’intérêts. Elle est soupçonnée d’avoir confiée une étude sur le secteur du tourisme à son collègue au bureau politique du RNI, Hassan Belkhayat, à travers le cabinet Southbridge A&I que ce dernier aurait créé il y a quelques mois à peine.

Contacté par Telquel.ma, le chef du cabinet de la secrétaire d’État nie toutes ces informations et nous assure « qu’aucun contrat n’a été signé avec Hassan Belkhayat« , se refusant à tout autre commentaire.

Notre interlocuteur s’est contenté de nous envoyer un communiqué du secrétariat d’État au Tourisme. « En réponse à certaines parutions sur la presse, le Département du Tourisme tient à préciser que des consultations étaient en cours avec plusieurs consultants, en vue d’élaborer un plan de relance du secteur, notamment à travers son volet aérien, en coordination avec les professionnels, et qu’aucun contrat n’a été signé avec aucun cabinet dans ce sens« , lit-on.

Une autre source proche du dossier nous assure pour sa part que le ministère du Tourisme cherche à se faire accompagner sur un volet bien précis de la stratégie touristique, à savoir l’articulation entre le secteur aérien et celui touristique. « Il ne s’agit pas de refaire une nouvelle stratégie pour le tourisme« , confie notre source.

Quoi qu’il en soit, le ministère est un département public et doit respecter les procédures de marchés publics. « Quand le département public fait face à une urgence – en l’occurrence un plan qui doit être déployé avant la fin de l’année – il peut demander une dérogation au chef du gouvernement pour lancer une consultation restreinte au lieu d’un appel d’offres, c’est ce qui est entrepris dans ce cas« , ajoute notre interlocuteur.

Selon les informations qui nous ont été communiquées par des sources proches de Lamia Boutaleb, la demande de dérogation a été envoyée au chef du gouvernement. Et c’est dans ce cadre-là que le cabinet de Hassan Belkhayat a été consulté, avec trois autres cabinets.

article suivant

Le satellite espion Mohammed VI-B rejoint son tandem en orbite

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.