Hirak: énième tentative de médiation, menée par Nourredine Ayouch et Kamal Lahbib

Accompagné d’autres médiateurs, Noureddine Ayouch a rencontré les principales figures du Hirak incarcérées à la prison d’Oukacha, pour trouver un terrain d’entente. Après avoir finalisé leur rapport, les intermédiaires espèrent enfin obtenir une grâce royale à la veille de l'Aïd El Kebir.

Par

Nourredine Ayouch Crédit: TOUMI

Nouvelle tentative de médiation entre les détenus du Hirak et l’État à la veille de l’Aïd El Kebir. Menées par le publicitaire Noureddine Ayouch, réputé proche des cercles du pouvoir, le militant Kamal Lahbib et d’autres personnalités, les négociations viennent de s’achever. Résultat ? Motus et bouche cousue. « Nous venons de finaliser le rapport, que nous allons soumettre aux responsables de ce pays. Pour le moment, nous ne pouvons pas en parler« , nous confie un des médiateurs, qui a rencontré les principaux leaders du Hirak.

Contrairement aux rumeurs relayées par plusieurs médias, les intermédiaires disent ne pas avoir tenté d’infléchir la décision des familles de boycotter l’Aïd El Kebir en soutien aux détenus. « Célébrer l’Aïd ou pas est un choix. Il serait absurde de négocier là-dessus avec les détenus« , confie notre source, qui préfère se prononcer sur les négociations après le 1er septembre. « Nous avons préféré adopter cette démarche, qui nous paraît plus judicieuse. Nous communiquerons après l’Aïd. « 

Espèrent-ils ainsi obtenir une grâce royale qui tarde à venir? Notre source laisse planer le doute. « Nous avons écouté, recueilli des doléances, élargi le champ d’investigation et nous préparerons un document que nous allons remettre aux autorités. En ce qui concerne la grâce royale, nous ignorons quand ou si cela va se faire, car les choses ne sont pas si simples. Il y a beaucoup d’acteurs qui sont en jeu et il y a le tribunal que nous ne pouvons pas court-circuiter« , déclare notre interlocuteur, évasif. Il précise néanmoins que « les médiateurs n’ont été mandatés par personne« .

Dans son édition du weekend, le quotidien arabophone Al Massae révélait qu’un groupe de médiateurs, dont Noureddine Ayouch et Kamal Lahbib, avait rencontré les leaders du Hirak pour trouver un terrain d’entente.

article suivant

Enass, un nouveau média pour les “sans-voix” au Maroc