Le directeur des rédactions de Medi1TV s'attire les foudres du PJD en s'attaquant au foulard de Bassima Hakkaoui

En s'interrogeant sur le silence de Bassima Hakkaoui à propos de l'affaire de l'agression sexuelle dans un bus à Casablanca, le directeur central des rédactions de Medi1TV s'est attiré les foudres des leaders du PJD.

Par

Dans une publication sur Facebook, Omar Dahbi, le directeur central des rédactions de Medi1TV, s’est exprimé sur le silence de la ministre de la Solidarité, de l’Egalité, de la Famille et du Développement social, Bassima Hakkaoui quant à l’affaire de l’agression sexuelle de la jeune Imane dans un bus à Casablanca. « La ministre de la Femme ne daigne pas prendre la parole. Elle considère peut-être qu’elle n’est pas concernée. […] Elle ne sait pas quoi dire, peut-être. Ou, et c’est le plus probable, elle pense comme les détraqués qui s’expriment depuis hier sur Facebook, pour dire que c’est la faute à la jeune fille« , a-t-il écrit, avant de s’interroger : « de toutes façons, il n’est pas normal d’avoir une ministre de la Femme, qui elle-même, est incapable de se libérer et qui est enfermée dans un foulard. Comment espérer d’elle d’oeuvrer à l’émancipation de la femme ? ». Quelques heures plus tard, la ministre est sortie de son mutisme pour dénoncer sur sa page Facebook « un crime regrettable et honteux« .

Cette sortie d’Omar Dahbi n’a pas plu aux leaders du PJD, qui lui ont répondu via leurs pages sur Facebook. Le porte-parole du parti à la lampe, Abdelali Hamieddine, s’est attardé sur l’évocation du « foulard » par le directeur central des rédactions de Medi1TV, estimant que « lorsqu’on est directeur d’une chaîne qui bénéficie de subventions publiques, on est censé s’exprimer sur les atteintes aux libertés individuelles au nom des libertés individuelles. Mais il faut être assez insolent pour s’attaquer au foulard sans se rendre compte qu’on s’attaque à l’une des valeurs principales de la société ».

Pour sa part, le ministre PJD de l’Emploi, Mohamed Yatim, a rappelé que « Bassima Hakkaoui compte parmi les fondatrices du Forum Azzahrae pour les femmes marocaines« . Il estime par ailleurs que la sortie d’Omar Dahbi sur le foulard porté par la ministre est une « atteinte à sa liberté, au même titre que l’agression de la jeune fille par les jeunes du bus, ainsi qu’une insulte à l’égard de toutes les femmes marocaines qui ont fait le choix de porter le foulard« .

article suivant

RAM : Addou renonce-t-il à sa stratégie uniquement à cause des pilotes ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.