Hydraulique : Le pari risqué de Platinum Power

Créée en 2012 par Omar Belmamoun en partenariat avec des investisseurs américains, l’entreprise se présente comme le premier développeur privé de barrages destinés à la production électrique. Un positionnement nouveau mais périlleux.

Par

Tillouguit, dans la région de Beni Mellal, à 25 km au nord de Bin El Ouidane. Cette petite bourgade se transformera bientôt en un chantier à ciel ouvert. Trois nouveaux barrages, couplés à des complexes hydroélectriques –  Tillouguit Amont (8 MW), Tillouguit Aval (26 MW) et Boutferda (18 MW) –  y verront le jour. Leur particularité ? Ils sont conçus, développés et seront gérés par le secteur privé. Une première au Maroc, et ce depuis la mise en place de la politique des barrages lancée par Hassan II. Ces projets sont portés par la société Platinum Power. Fondée en 2012 par Omar Belmamoun et Brookstone Partners (fonds américain de Private Equity dédié à l’industrie), elle a pour vocation d’être un développeur et concepteur de projets dans les énergies renouvelables.

10 projets pour commencer

Platinum Power a tout pour attiser la curiosité et susciter les interrogations du monde…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés