Le Maroc ouvrira une nouvelle ambassade en Zambie

Les deux pays ont signé 19 accords de coopération lors de la visite du roi Mohammed VI à Lusaka au mois de février dernier.

Par

Le ministre des Affaires étrangères zambien et la secrétaire d'Etat aux affaires étrangères, Mounia Boucetta lors de leur rencontre au ministère des Affaires étrangères à Lusaka.

Le Maroc veut étendre son réseau diplomatique en Afrique. À l’issue d’une rencontre avec le ministre des Affaires étrangères zambien, Harry Kalaba, la secrétaire d’État aux Affaires étrangères, Mounia Boucetta a annoncé, le 18 juillet, que le Maroc ouvrirait une ambassade à Lusaka selon le quotidien Zambia Daily Mail.

La diplomate, qui s’exprimait devant la presse zambienne a également indiqué que Zambie constituait « une porte vers l’Afrique australe« . Le chef de la diplomatie zambienne a pour sa part affirmé que l’ouverture d’une ambassade marocaine en Zambie permettrait à son pays « d’améliorer son intégration continentale ». Actuellement, la couverture diplomatique de la Zambie se fait depuis l’ambassade du Maroc en Angola.

Lors de leur rencontre, les deux diplomates ont également évoqué les 19 accords de coopération signés lors de la visite du roi Mohammed VI au mois de février. Ils portaient notamment sur la protection des investissements, la finance, mais aussi l’industrie et les énergies renouvelables. Lors de son intervention devant les médias, Harry Kalaba a appelé à la mise en place d’une commission permanente chargée d’encadrer la mise en œuvre de ces accords.

C’est accompagné d’une délégation composée notamment de membres de la CGEM que la secrétaire d’État aux Affaires étrangères s’est rendue à Lusaka. Une visite effectuée dans le cadre d’une tournée de « suivi » des projets lancés par Mohammed VI lors de ses visites sur le continent. Avant la Zambie, Mounia Boucetta s’était notamment rendue en Éthiopie, au Rwanda et à Madagascar.

Connues pour être tendues, les relations entre le Maroc et la Zambie se sont apaisées depuis le retrait de la reconnaissance de la RASD par Lusaka le 9 juillet 2016. Neuf jours plus tard, lors du sommet de l’Union africaine à Kigali, la Zambie faisait partie des signataires de la motion réclamant la suspension des activités de la RASD au sein de l’organisation panafricaine. Le rapprochement a été scellé lors de la visite du roi Mohammed VI au mois de février dernier.