À Palma, les Baléares s’opposent au déchargement d’une cargaison de sable de Laâyoune

Après les cargaisons de phosphates immobilisées en Afrique du Sud et au Panama, les soutiens du Polisario s’en prennent à une cargaison de sable de Laâyoune lors de son arrivée dans les îles Baléares.

Par

Le Southwester au large de Sebta en mai 2017. Crédit : MarineTraffic.com / F.Rull

L’association « les Amis du peuple sahraoui » dans les iles Baleares à porter plainte le 23 mai auprès de la Guardia Civil contre l’arrivée au port de Palma d’un navire transportant 35 000 tonnes de sable en provenance de Laayoune et à destination de Majorque. L’association a demandé l’immobilisation de la cargaison aux autorités compétentes. La plainte demande à ce que les autorités compétentes empêchent le déchargement de la cargaison et que le sable soit retourné à son lieu d’origine.

Dans une déclaration à l’agence espagnole EFE, la représentante de l’association, Catalina Rosello, a évoqué « l’exploitation des ressources naturelles du Sahara occidental« , qu’il s’agisse « d’un grain de sable ou de 35 000 tonnes« . La plainte précise que l’association a reçu une information qu’elle a corroborée, notamment avec l’ »Association pour la protection du milieu naturel et des ressources du Sahara occidental ».

« Pour prouver que le bateau transportait effectivement du sable en provenance des plages du Sahara occidental, un pays envahi depuis 1975 par le Maroc, qui n’a pas de droit sur ces ressources et viole le droit international, le navire de la compagnie maritime espagnole a un contrat avec les autorités marocaines à ces fins, » poursuit la plainte.

Le navire « Southwester », chargé de 4300 mètres cubes de sable du Sahara, devait arriver à quai dans la nuit de mardi pour entamer son déchargement le lendemain matin, ont informé les autorités portuaires des Baléares. Après être un temps resté au mouillage dans la baie, le bateau est désormais amarré au quai de la Ribera de Sant Carles. Les Amis du peuple Saharoui avaient affiché leur intention de manifester à 12 h 15 aujourd’hui contre le déchargement du navire.

Vicenç Vidal, le conseiller à l’Environnement du gouvernement de la communauté autonome des Baléares s’est quant à lui opposé à ce que le sable serve à renflouer une plage des Baléares. « Nous le jetterons« , a-t-il déclaré.

article suivant

Mohammed VI en visite officielle au Soudan en octobre

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.