PJD : Benkirane cherche-t-il à écarter certains ministres de la direction du parti ?

Abdelilah Benkirane souhaiterait  modifier les statuts du PJD  afin d’empêcher les ministres  membres de son parti  de cumuler leur fonction avec celle de membre du secrétariat général.

Par

Secrétariat général du PJD. © pjd.ma

Le PJD s’apprête-t-il à opérer un turnover au sein de sa direction ? Son secrétaire général Abdelilah Benkirane, souhaiterait écarter certains ministres affiliés au PJD du Secrétariat général du parti. Si jusqu’ici, les statuts du parti permettent à tous les ministres de devenir automatiquement membre de l’organe exécutif de la formation islamiste, Abdelilah Benkirane songerait à modifier cette clause, rapportent nos confrères d’Alyaoum24. « Nous n’en sommes encore qu’aux stades de discussion. Mais une telle mesure vise à conférer au parti une plus grande autonomie et une certaine distance vis-à-vis du gouvernement  », nous confie, sous couvert d’anonymat, un membre du Secrétariat général du PJD.

Une « autonomie » que Benkirane semble vouloir incarner en s’attaquant à la décision du ministre de l’Education nationale de réviser le contenu des manuels d’éducations islamiques jugés diffamatoires envers la philosophie. Selon une source au sein du PJD, citée par par Alyaoum24, l’ancien Chef du gouvernement aurait affirmé que « Hassad joue avec le feu  et ce dans un secteur sensible, brassant des milliers d’enseignants et 7 millions d’élèves ». Des paroles pronocées par  le patron du PJD  devant les parlementaires de son parti le 13 avril dernier au lendemain de sa démission de son siège de député. ,

 

 

.

 

article suivant

Hakim Benchamach plébiscité à la tête du PAM

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.