Sbagha Bagha est de retour à Casablanca

Retour en images sur la première édition post-L'Boulevard de Sbagha Bagha Casablanca Street Art Festival, manifestation dédiée à l'art de rue.

Par

L'oeuvre de Pantonio. © Chadi Ilias.

L’association Eac-L’Boulvart remet au goût du jour Sbagha Bagha, une initiative pour habiller de fresques monumentales les murs de la ville de Casablanca. Initialement greffée au festival des musiques urbaines L’Boulevard depuis 2013, Sbagha Bagha devient un évènement indépendant et a été baptisé Sbagha Bagha Casablanca Street Art Festival après l’annulation de l’édition 2016 du festival L’Boulevard.

La première édition post-L’Boulevard de Sbagha Bagha dans sa nouvelle formule a reçu le soutien de la ville à travers la société de développement local Casa Events. Du 5 au 15 mars, des artistes de rue venus du Maroc, de France ou encore du Portugal, avaient carte blanche pour redessiner le visage de la capitale économique.

Pour cette première étape, deux grandes fresques ont été signées par les artistes Pantonio (Portugal) et Machima (Maroc). Un transformateur a été revisité par Achraf El Kouhen (Maroc) et Dire132 (France) et un mur collectif a été réalisé dans le cadre de la résidence intitulée « Graffiti Connexion ».

La fresque de PANTONIO. © Chadi Ilias
La fresque de PANTONIO. © Chadi Ilias
Pantonio à l'oeuvre. © Chadi Ilias
Pantonio à l’oeuvre. © Chadi Ilias
Le mur collectif. © Chadi Ilias.
Le mur collectif. © Chadi Ilias.

 

Un des artistes ayant contribué au mur collectif. © Chadi Ilias.
Un des artistes ayant contribué au mur collectif. © Chadi Ilias.

 

La fresque de Machima. © Chadi Ilias.
La fresque de Machima. © Chadi Ilias.

 

Machima. © Chadi Ilias.
Machima. © Chadi Ilias.

 

Le bloc électrique par Achraf El Kohen et Dire 132. © Chadi Ilias.
Un transformateur électrique  par Achraf El Kohen et Dire 132. © Chadi Ilias.